Jacques Marquet

  • Le déclin des institutions qui jadis balisaient la sexualité, fournissant les prescriptions et les interdits à même de la réguler, est incontestable. Les trajectoires et expériences sexuelles se sont aujourd'hui profondément diversifiées. La diffusion des valeurs de liberté et d'égalité dans l'espace public d'abord, à l'intérieur de la sphère intime ensuite, l'émergence d'un sujet et d'une subjectivité modernes, la prise en compte des intérêts individuels et la mise en avant des sentiments personnels... sont quelques-uns des éléments qui expliquent cette évolution.

    La sexualité s'est transformée au point qu'il est de plus en plus fréquent d'entendre parler d'individualisation des comportements sexuels, voire même individualisation des normes sexuelles. D'où, sans doute, le trouble. Car c'est l'idée de comportements individualisés peut séduire notre conception moderne de l'individu irrémédiablement singulier et autonome, qu'est-ce qu'une norme individualisée ? Comment est-elle engendrée ? Coment opère-t-elle ? Sur quelles instances peut-elle s'appuyer pour produire ses effets ? Comment peut-elle encore soutenir les échanges entre les partenaires ? Quelles sont les consèquences, les dérives, les perspectives d'un tel mode de régulation de la sexualité ?

    Devant cet état des choses, nombre de questions se posent aux praticiens des sciences humaines : quelles sont les conceptions actuelles de la normalité auxquelles se référent les pratiques sociales ? Comment se posent actuellemnt les questions concernant l'absolu et le relatif dans la normalité sexuelle ?

    Au départ de ces questions, cet ouvrage vise à fournir un cadre d'interprétation des conduites sexuelles contemporaines.

  • La cinquième édition de cet ouvrage décompose les différentes étapes de la recherche en sciences sociales, offre un panorama complet et actualisé des techniques et méthodes disponibles et propose de nombreux travaux d'application.
    Afin de tenir compte de l'évolution très rapide des dispositifs pédagogiques, elle s'accompagne de compléments en ligne : questionnaires à critiquer, corpus d'entretiens à analyser, fichiers documentaires thématiques, exercices. 

  • En Wallonie, selon les dernières estimations, en 2060, une personne sur quatre devrait être âgée de 65 ans ou plus et près d'une sur dix de 80 ans et plus. Soit plus d'un million de wallons et wallonnes pour la première catégorie et plus de 400 000 pour la seconde!
    Face aux défis engendrés par ce que certains n'ont pas hésité à appeler une « révolution grise », il est nécessaire de s'interroger sur l'évolution des dispositifs d'accompagnement des personnes âgées. Plus fondamentalement, la question du bien vieillir en Wallonie est posée.
    C'est en vue d'apporter un certain nombre d'éléments de réponse à celle-ci que l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique a développé un programme de travail prospectif. Il a ainsi confié à une équipe interdisciplinaire de chercheurs universitaires la tâche d'identifier, sur la base d'un examen rigoureux de la situation régionale et des attentes de la population, les scénarios d'évolutions possibles et la mise en évidence des enjeux pour la région en matière de bien vieillir à l'horizon 2025-2045.
    Le présent ouvrage propose les principaux enseignements de cette réflexion prospective. Le diagnostic du présent et les enjeux identifiés, l'élaboration et les résultats de la prospective et les pistes d'action publique envisageables pour répondre aux défis posés par l'évolution démographique régionale sont présentés successivement.

  • Bien qu'apparues dans une société caractérisée par un lien social déjà fragilisé, les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC), et notamment internet, vont très rapidement soulever des prises de position contradictoires relativement à son impact sur nos modes de sociabilité, sur le lien social.
    D'un côté, les uns mettront en évidence la constitution de « communautés virtuelles », la possibilité de maintenir des liens malgré l'éloignement géographique, les situations où le lien numérique rompt l'isolement total, où il est l'amorce d'un lien fort. De l'autre, seront principalement mis en exergue les risques d'isolement social, ainsi que les conséquences psychiques et relationnelles d'une plongée dans un univers absent de tout contrôle social et n'offrant pas d'épreuves de confrontation à la réalité.
    D'une façon ou d'une autre, tous ces points de vue posent la question de la façon dont internet transforme le lien social. Indéniablement, internet, outil à la fois individualisé et personnalisé, permet un nouveau déploiement de la logique élective, un renforcement du processus d'individualisation. Mais avec quelles conséquences pour le lien social ? Telle est la question posée par cet ouvrage.

  • Cet ouvrage s'adresse aux étudiants, aux enseignants et praticiens en soins infirmiers, ainsi qu'à tout professionnel cherchant à mieux comprendre les enjeux contemporains qui se nouent autour de la problématique du soin. Il traite de trois questions essentielles : la façon dont les corps des soignants et des soignés sont construits et investis ; l'inégalité des attentes et des anticipations selon le genre des soignants et des soignés ; ainsi que la socialisation à l'identité et aux pratiques professionnelles.

  • Depuis la révélation des drames des enfants disparus, enlevés, violés et assassinés, qui ont mis la Belgique en émoi ces dernières années, la question du bien de l'enfant est prioritairement appréhendée à partir de celle de l'abus dont ils sont l'objet. Cette perspective poine à juste titre le rôle déterminant pour le développement de l'enfant des facteurs tels que la sécurité affective ou le respect de l'intégrité physique. Ceci n'empêche pas que d'autres facteurs renvoyant davantage aux conditions collectives d'existence atteint un rôle tout aussi déterminant sur leur bien-être quotidien.
    Aujourd'hui, un travail de ré-articulation de différentes dimensions influant sur la sécurité économique, effective et identitaire, et, au-delà, sur le bien-être de l'enfant, apparaît indispensable. Cet ouvrage vise à contribuer à cette réflexion. La démarche multidisciplinaire mobilise des analyses de chercheurs issus de diverses orientations des sciences humaines de la psychanalyse au droit en passant notamment par l'histoire, la phylosophie et la psychologie. Elle s'inscrit par ailleurs dans une confrontation avec des expériences d'acteurs de terrain provenant d'horizons différents comme l'accueil de l'enfant, l'aide à l'enfant, l'aide à l'enfance en difficulté ou les tribunaux.

empty