Jérôme Béranger

  • L'humanité connaît des révolutions industrielles qui ont des répercussions et des conséquences socio-culturelles et économiques sur la population mondiale. Ces ruptures cycliques font partie d'une évolution darwinienne planétaire inéluctable. L'émergence de l'intelligence artificielle de plus en plus performante est source de grandes promesses mais également d'angoisses.
    Afin de l'appréhender, la préparer et l'accompagner au mieux, notre société va devoir se doter d'un cadre moral et humain adapté en créant un nouveau schéma de pensée, de réflexion, de responsabilisation, et une nouvelle manière de concevoir et de cohabiter avec la technologie. Dès lors, il faut apporter du sens aux données, aux systèmes algorithmiques et à leurs usages, afin que l'Homme, la machine, et l'environnement puissent cohabiter ensemble pour tendre vers une humanité digitale éthique et responsable.
    Jérôme Béranger fait entrer le lecteur dans la conscience d'une intelligence artificielle ultrapuissante, M. EVE, et propose des solutions concrètes pour coupler éthique et intelligence artificielle afin que demain ne soit pas un mauvais scénario de science-fiction.

  • Face au développement exponentiel des Big Data et de ses répercussions tant juridiques qu'économiques, un flou ambiant s'est installé autour de l'exploitation des informations numériques. En perpétuel équilibre entre confidentialité et transparence, ces données vont jusqu'à remettre en question certains paradigmes, comme celui de la médecine d'Hippocrate telle que nous la connaissions. Dès lors, une réflexion sur l'étude des risques associée aux enjeux éthiques autour de la conception et de la manipulation de ces " données massives " s'impose à nous. Cet ouvrage a pour objectif de donner du sens et une valeur éthique à ces importants volumes de données. Il propose une modélisation d'analyse éthique et des recommandations pour mieux les contrôler. Cette approche empirique et éthicotechnique vise à apporter les premiers éléments d'un cadre moral orienté vers la pensée, la conscience et la responsabilité des citoyens concernés par l'usage de ces données à caractère personnel.

  • Le monde digital se caractérise par son instantanéité, sa densité d'informations et son omniprésence, en contraste avec le monde concret. Des changements significatifs vont apparaître dans notre société à mesure que les IA s'intègrent à de nombreux aspects de nos vies.

    C'est à partir de cette vision d'universalisation que cet ouvrage a été rédigé. Ce vade-mecum traite ainsi de l'élaboration et de l'encadrement de l'IA applicable à tous. Il développe un cadre moral basé sur une approche néodarwinienne - le concept d'Ethics by Evolution - pour accompagner les IA en observant un certain nombre d'exigences, de préconisations et de règles élaborées, vérifiées et discutées à chaque étape de conception, de mise en place et d'usage.

    La responsabilité sociétale de l'intelligence artificielle est une démarche essentielle pour tendre vers une IA éthique, écoresponsable et digne de confiance, visant à protéger et à servir de manière bénéfique les personnes et le bien commun.

  • La numérisation exponentielle des données médicales a entraîné une transformation de l'exercice de la médecine. Cette évolution soulève notamment une nouvelle complexité des problèmes entourant les NTIC en santé. Le bon usage de ces outils de communication - la télémédecine, l'e-santé, les m-health, les Big data médicaux - doit permettre d'améliorer la qualité du suivi et de la prise en charge des patients pour un système d'information à « visage humain ». Face à ces enjeux, Les systèmes d'information en santé et l'éthique analyse sous un angle déontologique la relation médecin-patient, le partage, la transmission et le stockage de l'information médicale, établissant les repères d'une éthique propre à la numérisation de l'information médicale. S'appuyant sur des recommandations de bonnes pratiques étroitement associées à des valeurs, cette modélisation développe des outils de réflexion et présente les clés pour comprendre les enjeux décisionnels qui tiennent compte à la fois des contraintes technologiques et du caractère complexe de la réalité humaine en médecine.

  • Le progrès technique laisse apparaître la possibilité d'un nouveau monde et d'une quatrième révolution industrielle centrée autour des données numériques et de l'intelligence artificielle. Dès lors, l'avènement du numérique et son omniprésence dans notre société créent un besoin grandissant de poser des repères éthiques face à cette nouvelle religion des données.

    Dans ce contexte, Le code éthique algorithmique s'interroge sur la capacité des nouvelles technologies de l'information et de la communication à créer des problématiques éthiques novatrices ou encore à renforcer certains dilemmes moraux classiques, et pose la question des limites, des enjeux et des risques relatifs à cette révolution numérique.

    Cet ouvrage analyse en quoi l'instauration de ce nouveau cadre de pensée néodarwinien doit abandonner une approche normative et contraignante pour aborder une vision évolutive plus éthique, adaptée et flexible allant dans le sens du progrès et de l'innovation. Le respect et la dignité de l'homme passent inéluctablement par cette nouvelle éthique du numérique.

  • Quel système de santé voulons-nous mettre en oeuvre face à l'arrivée imminente de l'intelligence artificielle et de la robotique dans les pratiques médicales ? La crise sanitaire de la Covid-19 a démontré tout autant l'intérêt des technologies numériques pour continuer à soigner et accompagner les patients et leurs familles que l'impérieuse attention à une éthique et une pratique relationnelle au plus près de ces derniers.

    L'ouvrage analyse de nombreux retours d'expériences pour révéler les multiples facettes de cette médecine dite 4.0. Il révèle combien cette médecine numérique requiert de nouvelles formes d'organisation et de nouvelles approches de coconception, dans une logique résolument collaborative avec les patients. Des points de vue juridique et éthique clôturent l'ouvrage afin d'interpeller le lecteur sur son devoir à permettre à tout un chacun d'être véritablement « acteur de sa santé ».

empty