Henri Desaye

  • Antonin est l'un des principaux empereurs de la dynastie antonine, à qui il a légué son nom.
    Grand réformateur et législateur, il a laissé le souvenir d'un homme d'Etat soucieux du bien-être de ses sujets. Ce livre offre, en traduction, un large évantail des nombreux types de documents antiques se rapportant à l'empereur Antonin (textes littéraires, inscriptions, monnaies, papyri, textes juridiques...). Dans cette sélection, les textes littéraires, surtout ceux des historiens, occupent la place la plus importante, mais, comme les écrivains ne font qu'effleurer des pans entiers du règne (religion, législation...), les trois auteurs ont souhaité présenter des sources primaires, émanant des contemporains.
    Les inscriptions font connaître un certain nombre d'institutions et d'habitants de l'empire, pour les plus aisés du moins, qui ont fait graver des textes grecs ou latins en l'honneur du Prince ou pour le remercier. Les monnaies sont un bon reflet des axes de la propagande impériale. La plupart des papyri et tous les textes juridiques témoignent de l'activité administrative d'Antonin, mais aussi du style des employés de l'administration centrale et des juristes romains qui ont compilé les décisions de l'empereur.

    Le lecteur pourra constater que la clarté et la simplicité sont rarement la qualité première de ces deux derniers types de documents. Cet ouvrage est le complément indispensable de la biographie d'Antonin, pour qui veut connaître au plus près ce Prince et les sources antiques à l'origine du travail de l'historien.

  • Depuis la publication par Otto Hirschfeld, en 1888, du tome XII du Corpus Inscriptionum Latinarum et du supplément qu'Émile Espérandieu lui ajouta en 1929, les découvertes épigraphiques se sont multipliées sur le sol de la province romaine de Narbonnaise. Des prospections ont permis de retrouver des inscriptions que l'on croyait perdues du temps d'O. Hirschfeld. De nouvelles lectures ont amélioré certaines leçons du CIL.

    Dirigée à l'origine par Jacques Gascou, la collection des Inscriptions latines de Narbonnaise s'est donné pour objectif de publier, cité par cité, toutes les inscriptions latines connues à ce jour (à l'exception des inscriptions chrétiennes et des textes de l'instrumentum), en les accompagnant systématiquement de photographies ou de dessins et en leur adjoignant un substantiel commentaire onomastique et historique.

    Ce volume, consacré à la cité des Voconces de Die (ILN, tome VII-1), comprend deux cent quatre-vingts inscriptions (dédicaces aux dieux, épitaphes...).

    Il s'ouvre par une longue introduction où sont notamment examinés les problèmes relatifs aux limites du territoire de cette cité pourvue de deux capitales (situation inédite), aux rapports entre Voconces et Voconces septentrionaux, à la langue des inscriptions, à l'étude des supports épigraphiques, des voies et des milliaires, ainsi qu'à l'histoire de l'épigraphie voconce.

    Des indices très détaillés et des tables de concordance complètent le corpus.

empty