Guia Risari

  • La Terre respire est un livre poétique, en matière d'hommage à notre monde, et à la relation que nous pouvons entretenir avec lui. La Terre a comme nous un coeur et un corps que l'on peut parcourir et aimer. Deux frères entendent un jour par hasard un grand battement provenant du sol, l'un prend peur, mais l'autre le rassure. Ils observent et écoutent tant qu'ils peuvent, mais la Terre est tellement grande qu'on ne peut la regarder par la fenêtre, alors ils partent la découvrir.
    Les illustrations sont à l'aquarelle, en grands traits de pinceaux sur la double page ; des couleurs fraîches et très lumineuses dominent, avec une sensation d'immensité transmise par l'horizon toujours courbe et le fait que les deux personnages sont à la taille de silhouettes. La Terre est si grande, c'est normal qu'elle ait tant de coeurs.

  • Un portrait universel du chat, sous la forme d'un poème lyrique. Le chat y devient un personnage puissant, un sorcier bienveillant qui perçoit à la fois le monde qui l'entoure et un univers d'émotions impalpables. Au lyrisme du poème répond, comme une âme soeur, l'illustration à la fois enfantine et chamanique de Ghislaine Herbéra.

  • Nako vit dans une maison avec des roues, accompagné de craintes et de ses rêves. Peu importe les surnoms qu'on lui donne, il sait bien qu'il est de partout. La musique fait partie de sa vie et il veut être en liberté, comme les chevaux qu'il aime tant.

    Un récit ni triste, ni bien pensant, juste une douce approche d'une population fière de son histoire et de son mode de vie.

  • C'est l'histoire d'un petit chaperon comme il y en a peu : celle du petit chaperon bleu. Guia Risari s'est inspirée de Charles Perrault et des frères Grimm pour offrir une version moderne et décalée du célèbre conte. Les illustrations de Clémence Pollet s'accordent subtilement avec l'univers vif et espiègle de l'auteure. Dans cette histoire, la petite fille ne porte pas de cape rouge parce qu'elle a préféré teindre sa pèlerine d'un magnifique bleu brillant.
    Elle ne tient pas non plus particulièrement à rendre visite à sa grand-mère un peu ennuyeuse. Elle finit quand même par s'aventurer dans les bois et rencontrer le loup. Astucieuse et pleine d'audace, elle le défie à un jeu particulier : interpréter les personnages des contes traditionnels. S'ensuit un duel musclé à coup de métamorphoses : La belle au bois dormant, Cendrillon, vaillant chevalier ou crapaud répugnant, la petite fille et le loup se livrent à leurs envies les plus farfelues...
    Entre les deux naît alors une amitié basée sur leur amour des histoires de leur enfance. Guia Risari propose une version surréaliste du Petit chaperon rouge. Ses malicieuses notes de bas de pages, inspirées de Bruno Munari, ouvrent le récit sur un autre niveau de lecture et ajoutent un espace de liberté essentiel à la lecture.

empty