Grégoire Delacourt

  • Tandis que le pays s'embrase de colères, Geoffroy, treize ans, vit dans un monde imaginaire qu'il ordonne par chiffres et par couleurs. Sa pureté d'enfant « différent » bouscule les siens : son père, Pierre, incapable de communiquer avec lui et rattrapé par sa propre violence ; sa mère, Louise, qui le protège tout en cherchant éperdument la douceur. Et la jeune Djamila, en butte à la convoitise des hommes, fascinée par sa candeur de petit prince.
    Fureurs, rêves et désirs s'entrechoquent dans une France révoltée. Et s'il suffisait d'un innocent pour que renaisse l'espoir ? Alors, peut-être, comme l'écrit Aragon, « un jour viendra couleur d'orange (...) Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront ».
    Lumineuse, vibrante, une grande histoire d'humanité.

    Ajouter au panier
    En stock

    2 Autres éditions :

  • Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu'elle peut désormais s'offrir tout ce qu'elle veut, elle se pose la question : n'y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?
    Grégoire Delacourt déroule ici une histoire forte d'amour et de hasard. Une histoire lumineuse aussi, qui nous invite à revisiter la liste de nos envies.

    Ajouter au panier
    En stock

    3 Autres éditions :

  • « Au recto.

    Un lac d'un bleu d'encre qui donne envie de s'y baigner.

    Au verso.

    À droite, dans la partie réservée au destinataire, il est juste écrit : Papa, et mon adresse.

    À gauche, trois mots, qui semblent chuter : Viens me chercher. » Je me suis toujours demandé ce que je ferais si quelqu'un attentait à l'un de mes enfants. Quel père alors je serais. Quelle force, quelle faiblesse. Et tandis que je cherchais la réponse, une autre question a surgi : sommes-nous capables de protéger nos fils ? G. D.
    L'auteur de La Liste de mes envies et d'On ne voyait que le bonheur nous interroge avec force sur notre propre humanité. Un cri de colère, et donc d'amour.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « À quarante-sept ans, je n'avais toujours aucune ride du lion, du front, aucune patte d'oie ni ride du sillon nasogénien, d'amertume ou du décolleté ; aucun cheveu blanc, aucun cerne ; j'avais trente ans, désespérément. »Il y a celle qui ne vieillira pas, car elle a été emportée trop tôt. Celle qui prend de l'âge sans s'en soucier, parce qu'elle a d'autres problèmes. Celle qui cherche à paraître plus jeune pour garder son mari, et qui finit par tout perdre. Et il y a Betty. Ce qui est arrivé à Betty est le rêve de toutes les femmes. Et pourtant.Un conte qui pourfend joliment la dictature de l'apparence. Véronique Cassarin-Grand, L'Obs.Un roman trouble, fascinant avec quelque chose d'étrange qui touche au fantastique. On a rarement vu un écrivain s'attaquer avec autant de singularité au mystère de la beauté éternelle. Du grand Grégoire Delacourt. Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire.

    3 Autres éditions :

  • "Moi, je crois au premier regard, maman. Je crois à la première impression. Je crois au langage de la chair. Au langage des yeux. Au vertige. A la foudre. - Ce à quoi tu crois, ma petite fille, cela aboutit au chagrin." Il y a les promesses que l'on se fait à vingt ans, et les rencontres que nous réserve le hasard. Il y a le bonheur que l'on croyait tenir, et celui après lequel on court. Il y a l'urgence à vivre.

    Ajouter au panier
    En stock

    2 Autres éditions :

  • Antoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Une nuit, il s'intéresse à la sienne, se demande ce qu'elle vaut vraiment. Par une introspection sans concession, il nous entraîne alors au coeur de notre propre humanité, lui qui ne s'est jamais remis de son enfance, ballotté entre faux bonheurs et réelles tragédies.
    Orchestré en trois mouvements, du nord de la France à la côte ouest du Mexique, On ne voyait que le bonheur explore aussi le pays de l'adolescence. Et montre que le pardon et la rédemption restent possibles en dépit de tout.

    « Ambitieux et maîtrisé. Grégoire Delacourt a fait le voyage au fond de lui-même pour y trouver un trésor, son roman. » Bernard Babkine, Marie France.
    « Une jolie réflexion, amère mais lucide, sur la vie. Et notamment la valeur de celle-ci. » Florence Pitard, Ouest France.
    « Bouleversant. » Valérie Gans, Madame Figaro.

    2 Autres éditions :

  • Cet été-là, Cabrel chantait Hors saison et tout le monde chantait Cabrel.
    Cet été-là, sur la plage du Touquet, les corps se dévoilaient, les coeurs s'emballaient.
    Cet été-là, sur les dunes immenses, se jouaient les destinées amoureuses de quatre couples, à l'âge des quatre saisons d'une vie.
    L'été est-il toujours fatal aux histoires d'amour ?

    Bouleversant et solaire, ce nouveau roman de Grégoire Delacourt retrace la trajectoire de nos blessures et nos élans les plus fous.

    1 autre édition :

  • À sept ans, Édouard écrit son premier poème, quatre rimes pauvres qui vont le porter aux nues et faire de lui l'écrivain de la famillle. Mais le destin que les autres vous choisissent n'est jamais tout à fait le bon ...
    Avec grâce et délicatesse, Grégoire Delacourt nous conte une histoire simple, familiale, drôle et bouleversante.

    1 autre édition :

  • Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

    3 Autres éditions :

  • Mon père

    Grégoire Delacourt

    • Lattes
    • 20 Février 2019

    " Mon Père c'est, d'une certaine manière, l'éternelle histoire du père et du fils et donc du bien et du mal. Souvenons-nous d'Abraham. Je voulais depuis longtemps écrire le mal qu'on fait à un enfant, qui oblige le père à s'interroger sur sa propre éducation. Ainsi, lorsque Edouard découvre celui qui a violenté son fils et le retrouve, a-t-il le droit de franchir les frontières de cette justice qui fait peu de cas des enfants fracassés ? Et quand on sait que le violenteur est un prêtre et que nous sommes dans la tourmente de ces effroyables affaires, dans le silence coupable de l'Eglise, peut-on continuer de se taire ? Pardonner à un coupable peut-il réparer sa victime ? Mon Père est un huis clos où s'affrontent un prêtre et un père.
    Le premier a violé le fils du second. Un face à face qui dure presque trois jours, pendant lesquels les mensonges, les lâchetés et la violence s'affrontent. Où l'on remonte le temps d'avant, le couple des parents qui se délite, le gamin écartelé dont la solitude en fait une proie parfaite pour ces ogres-là. Où l'on assiste à l'histoire millénaire des Fils sacrifiés, qui commence avec celui d'Abraham.
    Mon Père est un roman de colère. Et donc d'amour ".

    2 Autres éditions :

  • There is nothing like the love of a parent for a child. But what happens when that love falters? Deprived of his parents' love as a child, Antoine is determined to give his son and daughter the perfect childhood he never had. He is a dreamer, an optimist, a man who fell in love at first sight and who believes that he has found the secret to living a happy life. But when tragedy strikes he becomes someone even he does not recognise. Taken to his lowest point, he performs an act of desperation. But can he find a way back? And what does happiness actually mean? Provocative, unpredictable, heartbreaking and heartwarming, We Only Saw Happiness is a story about families, the choices we make, and the people we become.

  • @2@@20@Money can buy you freedom. But what about happiness?@21@@3@@2@When Jocelyne looks at herself in the mirror, she sees a middle-aged, married woman who runs a dressmaking shop in a small provincial French town and lives a very ordinary existence. But what happened to all those dreams she had when she was 17?@3@@2@Then she wins millions on the lottery and has the chance to change her life for ever. So why does she find herself reluctant to accept the money? To help her decide what to do, she begins to compile a list of her heart's desires, never suspecting for one moment that the decision might be taken out of her hands ...@3@

    2 Autres éditions :

  • Imagine you are a young mechanic living in a small community in France. You own your own home, and lead a simple life. Then, one evening, you open your front door to find a distraught Hollywood starlet standing in front of you. This is what happens to Arthur Dreyfuss in the village of Long, population 687 inhabitants. But although feigning an American accent, this woman is not all that she seems. For her name is Jeanine Foucamprez, and her story is very different from the glamorous life of a star. Arthur is not all he seems, either; a lover of poetry with a darker past than one might imagine, he has learnt to see beauty in the mundane. THE FIRST THING YOU SEE is a warm, witty novel about two fragile souls learning to look beyond the surface - for the first thing you see isn't always what you get!

    1 autre édition :

  • If you could change your life, would you? For fans of The Elegance of the Hedgehog, the story of a woman who runs a sewing shop in a small town in France, and a chance in a million...

  • 'We looked like the perfect young family, something out of a magazine, in shades of marshmallow pink...' A photograph. The father smiling beside his new car, the mother pregnant and radiant, the little girl placing cuddly toys in the cot for her new baby brother. All we see is the happiness. 'We don't see my mother. We don't see the lies.' But behind every picture there is a story. And behind that story, there are others. Every family has its secrets. When Antoine was young, he believed in love at first sight. He finds the woman of his dreams, Nathalie, and has two children. But when Antoine's life implodes, he does something unspeakable. Antoine's journey to come to terms with what he has done will take him across seas and continents, deep into his own heart and the hearts of others. Because in order to find true happiness, you have to know where to look...

empty