Georgeta Cislaru

  • "· Incontournable : tout ce qu'il faut savoir pour préparer, rédiger et présenter un travail à l'université (mémoire, TER, TFE, thèse, séminaire.) . Progressif : les différentes étapes du travail de recherche, de la mise en place du projet à l'exposition des résultats · Actuel : tous les conseils pour réaliser une bonne présentation multi­média (PowerPoint) · Pratique : des exercices d'entraînement avec corrigé en fin de chapitre · Concret : constitution d'une bibliographie, d'un index, cyberplagiat, usage des abréviations, boîte à outils des normes d'écriture, etc.

    · Adapté à l'autoformation · Destiné aux étudiants et chercheurs en sciences humaines"

  • Incontournable: tout ce qu'il faut savoir pour préparer, rédiger et présenter un travail à l'université (mémoire, ter, tfe, thèse, séminaire.
    ). progressif: les différentes étapes du travail de recherche, de la mise en place du projet à l'exposition des résultats. actuel: tous les conseils pour réaliser une bonne présentation multimédia (powerpoint). pratique: des exercices d'entraînement avec corrigé en fin de chapitre concret : constitution d'une bibliographie, d'un index, cyberplagiat, usage des abréviations, boîte à outils des normes d'écriture, etc.
    Adapté à l'autoformation destiné aux étudiants et chercheurs en sciences humaines.

  • Tout ce qu'il faut savoir pour préparer, rédiger et présenter un travail à l'université (rapport de stage, mémoire, TER, TFE, thèse, séminaire...).

    Incontournable : tout ce qu'il faut savoir pour préparer, rédiger et présenter un travail à l'université (rapport de stage, mémoire, TER, TFE, thèse, séminaire...).
    Progressif : les différentes étapes du travail de recherche, de la mise en place du projet à l'exposition des résultats.
    Actuel : tous les conseils pour réaliser une bonne présentation multimédia (PowerPoint).
    Pratique : des exercices d'entraînement avec corrigé en fin de chapitre.
    Concret : constitution d'une bibliographie, d'un index, cyberplagiat, usage des abréviations, boîte à outils des normes d'écriture, etc.
    Adapté à l'autoformation.
    Destiné aux étudiants et chercheurs en sciences humaines.
    />

  • Parler, écrire, échanger, c'est faire l'expérience d'un partage du sens plus ou moins réussi, mais toujours attendu, sur le fond d'un monde de représentations et de perceptions présumées communes.

    Fondées sur des faits linguistiques empiriques circonscrits et des problématiques clairement définies, les études ici rassemblées analysent les mécanismes, régularités, stratégies qui soustendent ou affectent une telle expérience. En examinant des données issues de champs divers (interaction, discours, variation, etc.) dans leur relation avec la notion complexe de sens commun, l'ouvrage montre combien la question du partage du sens renouvelle le regard porté sur l'intercompréhension linguistique. Celle-ci n'est plus considérée dans cette perspective comme un postulat soustrait à tout questionnement, mais comme le produit d'une dynamique entre interlocuteurs mobilisant un commun plus ou moins stabilisé, voire parfois problématique.

    Le partage du sens apporte ainsi sa contribution à une modélisation opératoire de l'intercompréhension dans les langues.

  • Une approche transversale des productions textuelles écrites, articulant la description linguistique du processus d'écriture à l'analyse des textes.
    Le texte est l'unité de communication qui relève du plus haut niveau de complexité linguistique. Mais comment cette unité complexe se construit-elle ? Comment l'activité langagière répond-elle, dans le temps réel de l'écriture, aux exigences de configuration textuelle ? Comment linéarité, hiérarchisation, contraintes génériques, attentes pragmatiques et autres considérations sémantiques convergent-elles pour faire texte ?

    Cet ouvrage propose une description linguistique du processus d'écriture. Pour ce faire, l'écriture de textes professionnels et universitaires a été enregistrée en temps réel à l'aide de logiciels de suivi de rédaction. L'étude détaillée (description syntaxique et sémantique, analyse des stratégies de réécriture et analyse textométrique des textes finalisés) des unités spontanées de production écrite, les jets textuels, met au jour les normes, (ir)régularités et compétences de textualisation.

    L'approche linguistique, qui est au coeur de l'ouvrage, s'inscrit dans un cadre pluridisciplinaire associant la psycholinguistique et la génétique textuelle. À travers cette archéologie du texte, cette étude offre une vision inédite de l'activité langagière et amorce une nouvelle heuristique pour l'analyse de la textualité et de la production écrite.

  • Que peut nous révéler l'analyse de discours des pratiques sociétales et des pratiques discursives qui les sous-tendent ?En questionnant le discours, l'analyse de discours questionne aussi ses instances productrices: instances politiques, médiatiques, institutionnelles. Elle a ainsi engagé, depuis une quarantaine d'années, un dialogue interdisciplinaire fructueux. Avec cinq contributions d'analystes de discours et deux de professionnels de la protection de l'enfance, ce numéro des "Carnets du Cediscor" propose une illustration de ce dialogue dans le champ de l'enfance en danger, qui a constitué l'espace d'une rencontre entre l'analyse de discours et la sociologie, les sciences de l'éducation, la psychologie. Mais l'analyse des écrits de signalement d'enfant en danger, des contraintes et tabous qui président à leur rédaction jusqu'à leurs caractéristiques lexico-syntaxiques et textuelles, nourrit en retour des problématiques propres à l'analyse de discours,concernant par exemple la construction de l'interdiscours, l'indétermination énonciative ou encore la nature individuelle ou collective des catégorisations lexicales. Ce numéro s'adresse aussi bien aux analystes du discours qu'aux chercheurs d'autres disciplines préoccupés du rôle du langage dans la construction de la réalité sociale.

empty