Georges Courteline

  • Théâtre

    Georges Courteline

    Boubouroche la peur des coups monsieur badin les boulingrin le gendarme est sans pitié le commissaire est bon enfant l'article 330 les balances la paix chez soi la conversion d'alceste la cruche.
    "Un maître du rire plus grand que Labiche, par son dialogue, son style et son mouvement." Albert Thibaudet

  • La cigarette jaillie des dessous de la moustache et les cuisses baignées de pénombre, celui-ci semait des signatures, pour ampliations conformes, au bas d'arrêtés ministériels.
    De sa dextre bien soignée, il les étendait, griffes d'empereur, sur la demi-largeur du papier, puis immédiatement, les séchait, le bloc-buvard secoué, en sa main gauche, du tangage précipité d'un petit bateau qui va sur l'eau.
    Le chef entra, vint droit à lui, s'arc-bouta de ses doigts aux minces filets de cuivre qui cerclaient l'acajou de la table, et posa cette question bien simple :
    - je viens savoir de vous, monsieur, si la direction des dons et legs est une administration de l'etat ou une maison de tolérance.
    />

  • Hargneux, pitoyables, agressifs, jobards ou rusés, les personnages courtelinesques sont entrés depuis longtemps dans le panthéon de notre imaginaire.
    Les soldats avec leurs pantalons garancent, les fonctionnaires avec leurs ronds-de-cuir sortent tout droit de la fin du xixe siècle ; pourtant il nous semble bien les avoir croisés hier encore, devant une caserne ou dans les bureaux d'une administration.
    Soldat puis fonctionnaire, georges courteline (1858-1929) observa le petit monde qui l'entourait pour en extraire la moelle comique : le rire n'est-il pas l'arme suprême contre le désespoir ? de sa brève expérience militaire, il tira les gaîtés de l'escadron puis le train de 8 h 47, récits oú les sous-offs avinés et les bleus terrorisés composent une humanité cruelle dont l'humour est la seule rédemption.
    Avec messieurs les ronds-de-cuir, l'auteur traça le portrait sans retouche de la galaxie bureaucratique, avec ses manies et ses délires, ses excès et ses léthargies. très vite, le théâtre accueillit l'univers coloré et réaliste de courteline et le carnaval bigarré de ses figures immortelles : le bon gros boubouroche et sa maîtresse trop rouée, les boulingrin, éternels martyrs de la vie conjugale, la brige, ce " philosophe défensif " en butte à la justice, monsieur badin, malade imaginaire de la bureaucratie tentaculaire.

    Toute sa vie, courteline a croisé la plume avec la bêtise humaine, il n'a jamais décoléré contre l'insondable stupidité de ses semblables : sa verve s'est sans cesse nourrie d'une intarissable rage, celle de la victime écrasée par l'immense machine administrative.

  • Un pique-assiette vieillissant victime d'un couple hystérique, un mari jaloux aussi peureux que vaniteux, un plumitif sympathique négligé par son épouse frivole, voilà quelques-uns des personnages que Courteline nous présente avec humour dans trois vaudevilles minimalistes. Virtuose du dialogue incisif, Courteline mêle l'extravagance loufoque de la farce à la satire et à la dérision pour nous faire sourire. La Peur des coups, Les Boulingrin, La Paix chez soi : trois scènes de ménage mémorables pour découvrir ou relire un classique du rire.

  • Lisez courteline et vous rirez.
    Vous rirez de piégelé, l'acteur dépourvu de mémoire, qui estropie les plus beaux textes. de bobéchotte, un peu sotte, avec son "nangora ". vous vous réjouirez quand la brige clouera le bec de l'employé des postes borné, du contrôleur de tramway grincheux et du mauvais cocher.
    Tirés de la vie de tous les jours, ces personnages pourraient bien faire partie de notre entourage d'aujourd'hui. cherchez bien, vous les rencontrerez sûrement.

  • Dans La Paix chez soi, Georges Courteline nous donne une vision décapante de la vie quotidienne de la bourgeoisie de la fin du XIXe siècle, en passant au crible ses travers et ses ridicules.

  • Cette courte pièce comique de Courteline, inédite en édition pédagogique, permettra aux élèves d'étudier la forme théâtrale et le quiproquo. Le comique de mots et de situation n'exclut pas l'émotion devant le spectacle de la "vie abominable " de cette pauvre "cruche" brisée, et constitue une parfaite introduction au théâtre.

    Les comédies courtes de Courteline sont recommandées dans les nouveaux programmes de français pour la classe de 5e, "Théâtre : la comédie".

  • Le train de 8 h 47 / par Georges Courteline ; ill. en coul. d'Albert Guillaume Date de l'édition originale : 1890 Collection : Auteurs gaisAvec mode texte Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Voici les deux textes antimilitaristes de Courteline. Un roman (Le Train de 8h47) et une série de nouvelles (Les Gaîtés de l'escadron) qui furent les grands succès commerciaux de Courteline, adaptés plusieurs fois à l'écran. L'armée qui entre en guerre en 1914 est la même que celle qui a été défaite en 1870. Comment fonctionnait-elle ? Quelle était la vie à la caserne ? Quel rapport les soldats avait-il à l'autorité ? Ces questions eurent une importance capitale au moment de se battre sur le front. À lire Courteline, on pense à deux autres textes dans la même veine/ Les Sous-offs de Lucien Descaves et le Carnet du cuirassier Destouches, de Céline.

  • Il suffit de peu pour que le monde bien ordonné vacille et vrille : d'introuvables allumettes. Un des grands triomphes à la scène du grand Michel SIMON bien avant sa carrière cinématographique.

  • Le gora

    Georges Courteline

    LE GORA sketch de Georges COURTELINE, 1h. - 1f. - Durée 0h20 - Un homme soucieux de la langue châtiée s'oppose à sa maîtresse peu lettrée.

  • UN CLIENT SÉRIEUX Comédie en 1 acte de Georges COURTELINE 7 h. (dont 3 petits rôles) - Durée : 35 mn Lagoupille, client du " pied qui remue ", qui est un café tenu par M. Alfred, est traduit par ce dernier devant la justice pour coups et blessures. Lagoupille choisit comme avocat Me Barbemolle. Et la séance se déroule, non sans incident. Le procureur, M. Mépié a été averti d'une menace de révocation qui pèse sur lui et dont l'arrêté officiel est imminent. En effet, au cours de l'audience, alors que Me Barbemolle vient de prononcer avec quelle emphase, un discours de défense pour Lagoupille, Mépié lit dans le "journal Officiel" sa révocation et la nomination, à sa place, de Me Barbemolle. Il se retire, tandis que Barbemolle s'empare du pupitre du procureur et prononce un réquisitoire du plus haut comique contre Lagoupille dont il venait de présenter la défense.

  • LA PAIX CHEZ SOI comédie en un acte de Georges COURTELINE - 1f. - 1h. - Durée : 25 mn - Scène de ménage où un mari, excédé des lamentations de sa femme, ne sait plus à quel saint se vouer... Ce ne sont que reproches immérités, propos versatiles et aigre-doux. Pourquoi ? Parce que Madame, maladroite, a cassé un objet acheté à l'insu de son mari ; objet cassé et impayé !

  • En 1917, georges courteline a connu tous les succès littéraires et théâtraux avec une oeuvre qui est désormais derrière lui. tandis que la guerre finit de détruire une société qu'il a tant raillée, il puise dans ses pièces et romans des maximes qu'il réunit sous un titre volontairement ampoulé : la philosophie de georges courteline. en gardant au coeur une frivolité tenace, il fait éclater les ultimes feux de la fumisterie parisienne, s'empare de la bêtise française et restitue l'esprit, les manies et les roueries de monsieur tout-le-monde. un autoportrait ironique, avant de tirer sa révérence.

  • L'histoire:
    Labourbourax, gendarme champion du procès-verbal pour outrage à agent, accuse le respectable baron Langlade de l'avoir insulté. Comment le procureur M. Boissonnade peut-il résoudre cette affaire délicate ?

    Enjeux pédagogiques :
    * Une pièce courte et très enlevée pour aiguiser l'intérêt des élèves.
    * Des outils d'analyse variés pour aborder les différentes formes de comique.

    Texte complémentaire : Le Juré de Feydeau.

  • MONSIEUR BADIN de Georges COURTELINE (1858 - 1929) . Comédie en un acte (1897) Monsieur Badin, fonctionnaire à l'absentéisme appliqué, demande une augmentation à son patron.

  • Gabrielle est une femme trompée qui confie ses problèmes à son amie Caroline. Les deux femmes passent du rire aux larmes dans ce portrait de la bourgeoisie du début du XXe siècle dressé par Courteline.

  • Monsieur Badin : scène de la vie de bureau, saynète en 1 acte (Paris, Grand-Guignol, 13 avril 1897) ; et l'Extra-Lucide : saynète en 1 acte (Paris, Carillon, 17 mai 1897) / Georges Courteline Date de l'édition originale : 18..
    Collection : Les pièces à succès ; Nº 18 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et faitPartie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisantPartie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54555775

  • Les fourneaux / par Georges Courteline ; illustrations de L. Bombled, Albert Guillaume, Barrère et de Sta Date de l'édition originale : 1905 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Lidoire : les gaîtés de l'escadron / par Georges Courteline ; illustrations de L. Bombled, Albert Guillaume, Barrère et de Sta Date de l'édition originale : 1905 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Margot

    Georges Courteline

    Margot ; [Un souvenir du siège] / Georges Courteline ; illustrations de L. Bombled, Albert Guillaume et Barrère Date de l'édition originale : 1905 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

empty