France Richemond

  • Un Pape face au roi de France.

    Lyon, 15 novembre 1305. Philippe le Bel, le puissant souverain, assiste au couronnement de Bertrand de Got devenant ainsi le pape Clément V. A la sortie de l'abbatiale Saint Juste, le nouveau pape, ému, est acclamé par les lyonnais. Il est le dixième pape français de l'histoire. Une foule immense et joyeuse s'est rassemblé sur le chemin du cortège qui traverse la ville. Mais soudain, un immense mur s'effondre sous le poids et l'agitation des gens venus voir le nouveau pape ! C'est la catastrophe, les corps inanimés s'entremêlent dans les gravats, la poussière et la décombres. Le roi est sauf mais le cheval du pape, en se cabrant, fait basculer celui-ci qui n'est finalement que blessé ! Onze personnes décèderont des suites de cet accident, parmi lesquels le duc de Bretagne et le jeune frère du pape.

    Cet évènement dramatique ouvra le pontificat tel un mauvais présage sans que Philippe le Bel ne laisse ni répit ni ne montre d'indulgence à l'égard de son rival au pouvoir bien encombrant. Pendant les six premières années de son pontificat, le pape résista plus ou moins aux injonctions du roi de France - qui exigeait, par exemple, que son adversaire défunt Boniface VIII fût condamné par un concile, et que son conseiller Guillaume de Nogaret, celui qui avait arrêté l'ancien pape à Anagni, soit absout par l'Église dans une bulle spéciale ! Philippe le Bel, sous une personnalité un peu secrète, est aussi cruel que déterminé...

    Le roi obtint aussi de Clément V qu'il condamne l'ordre du Temple et proclame sa dissolution. Devant les aveux des dirigeants de l'ordre, pourtant arrachés sous la torture par l'instruction diligenté par le roi, le pape ne peut empêcher que Jacques de Molay et ses compagnons ne soient menés au bûcher. Ainsi furent sacrifié les Templiers qui avaient pourtant servi avec ferveur le royaume et la chrétienté menant les grandes croisades en Terre Sainte.

  • 1380, le roi Charles V le Sage, dont la santé décline, laisse un royaume encore en guerre, mais fort et puissant.
    À l'annonce de sa mort, les messagers royaux parcourent le pays pour propager la nouvelle auprès du bon peuple. Les frères de Charles, les ducs du Berry, d'Anjou et de Bourgogne savent que la jeunesse du dauphin laisse un trône vacant.
    Les loups se préparent à la curée.

  • Jeanne réside dans le palais du Tau, qui jouxte la cathédrale de Reims, avec ses enfants. C'est le palais épiscopal, résidence des rois lors du sacre. Elle est reine, enfin ! Elle jouit pleinement de ce moment de grâce en attendant d'assister au sacre du comte de Flandre, Louis de Nevers. Elle n'aura pas le temps de profiter de la cérémonie car de tristes évènements requièrent son « expertise ».

  • 1293, dans le château de Montbard. Une noble femme est en train d'accoucher : c'est Agnès de France, fille de Saint Louis. Au grand désarroi de son mari, le duc Robert II, elle donne encore naissance à une fille, la troisième. Dotée d'une jambe plus courte que l'autre, on chuchote déjà que la petite Jeanne porte la marque de l'Enfer et que Dieu est courroucé. Du saint sort le diable...

  • Jeanne de Bourgogne envoie au château d'Hesdin, fief de Mahaut d'Artois, Evrard d'Orléans en ambassadeur, les bras chargés d'un cadeau prestigieux : Les Heures de Notre Dame, un manuscrit dont le frontispice représentera dame Mahaut elle-même. Ce cadeau ravit la maîtresse des lieux, mais la joie est de courte durée et l'ambiance change rapidement à l'arrivée d'un chef de guerre.

  • Le dernier rempart face aux invasions barbares.
    Au Ve siècle de notre ère, le pape Léon le Grand, qui règne fermement sur son troupeau alors que l'Empire romain se désagrège et s'effondre, est une figure centrale de la papauté. Imposant la tradition avec force et détermination, il contribue à structurer l'Église et impose le choix de Rome comme siège incontestable du Christianisme. Ses sermons, ses lettres, sont toujours aujourd'hui consultés et restent une référence. À ce titre, Léon est l'un des pères de l'Église. Mais plus encore, lorsque le peuple de Rome se retrouve désarmé devant l'avancée barbare, alors que l'Empereur est incompétent ou même a pris la fuite, Léon ira affronter tant Attila et sa horde de huns, que Genséric, le terrible chef vandale... L'empire s'effondrant, le pape reste le seul pouvoir auprès duquel les romains, terrifiés, cherchent refuge.

  • Le Roi Charles VI ayant plus ou moins perdu la raison, les Armagnacs, jusqu'alors au pouvoir, sont dirigés par le connétable Bernard d'Armagnac, commanditaire de l'assassinat des deux premiers dauphins du trône de France. Tanneguy du Châtel, simple homme de guerre, sauve de justesse le dernier héritier en le mettant à l'abri d'un Paris assiégé par les Bourguignons.

  • En vertu du traité de Troyes, Henri V d'Angleterre se voit conférer le titre de régent de France et le droit de gouverner conjointement au roi Charles VI, gravement malade. Ce traité n'est qu'un instrument entre les mains de l'Anglais pour ceindre la couronne de France. Désormais, déshérité, le dauphin Charles VII, tente de repousser l'ennemi. Mais seule la mort d'Henry V pourrait encore changer les choses...

  • 1418. Le Roi a définitivement perdu la raison ! Paris est aux mains des Bourguignons et Henri d'Angleterre a mis le siège devant Rouen. Le sort de la France repose sur les frêles épaules du dauphin Charles VII sauvé de justesse par Tanneguy. Ce dernier, après s'être assuré de forts appuis, fait l'apprentissage du futur Régent ; outre le maniement de la lame, il l'encourage à avoir foi en sa destinée...

  • 1424. L'étau se resserre sur le Royaume de France. De l'intérieur, les ambitieux complotent. De l'extérieur, les Anglais semblent invincibles et risquent bien d'annexer définitivement le pays.
    Le souverain, le jeune Charles, est au bord du renoncement.
    Il faut prendre l'initiative. C'est le moment que choisit sa protectrice, Yolande d'Anjou, pour abattre sa dernière carte :
    Une petite paysanne de Lorraine...

  • Jeanne la pucelle, envoyée de Dieu, part pour Chinon afin de rencontrer Charles VII pour le conjurer de rallier Reims et s'y faire sacrer et couronner. Il y gagnerait enfin cette légitimité que plus d'un lui conteste : se faire reconnaître comme seul et unique héritier du trône de France. Dévotion et simplicité arriveront-elles à aider le jeune Charles à bouter les Anglais hors de France ?

  • La situation du royaume de France est critique. Le bruit court que l'assassinat de Jean sans Peur n'était qu'un traquenard tendu par le Dauphin et fomenté par son homme de main, Tanneguy du Châtel. Ce dernier proclame son innocence, mais sa simple présence devient désormais un fardeau. Plus grave, le nouveau duc de Bourgogne, Philippe, compte bien venger son père, quitte à laisser la couronne de France à Henri d'Angleterre...

  • France, 1418. Le royaume vacille. Charles le VIe sombre dans la folie alors qu'Armagnacs et Bourguignons s'entredéchirent dans une guerre civile sanglante. Les armées anglaises assiègent les forteresses normandes qui tombent les unes après les autres. La guerre de Cent Ans, après quelques années de trêve, s'embrase à nouveau et rien ne semble pouvoir contrer le sort qui s'abat sur la France. Pourtant, le 28 mai, un homme, Tanneguy du Châtel, changea à jamais le cours de l'Histoire.

  • Alchimie et ésotérisme sont au coeur de toutes les passions. Les années ont passé et le jeune apprenti alchimiste maîtrise de plus en plus son art. La quête du Grand oeuvre entraîne Johann toujours plus loin, au fond de lui-même et au bord du gouffre. Il est temps de franchir le point de non-retour, sans corrompre son âme et sans regret, voilà le vrai défi de ce parcours initiatique ! Alors que le XVIIème autrichien vit ses dernières grandes heures de faste, un nouveau royaume, la Prusse, est entrain de naître. Johann, courtisé par les plus puissants alchimistes et initié aux secrets des Roses Croix, devra choisir son camp...

  • Johann Friedrich Böttger arrive au terme de son apprentissage, tandis qu'un nouveau pays, la Prusse, est en train de naître. Son destin croise la nouvelle couronne et se déchire, alors qu'autour de lui tout tombe en ruine... Faut-il aussi cruellement renoncer à tout ce qu'on aime afin de renaître ? Le chemin initiatique qui, depuis le premier jour, le conduit inexorablement, trouve son aboutissement dans ce cinquième tome. Et alors que les ennemis d'hier deviennent les meilleurs alliés et que les amis de toujours portent en eux le danger, Johann accusé de meurtre, tour à tour traqué, espion, héros... ne perdra-t-il pas son âme ?

  • Johann est retenu prisonnier par les Rose-Croix de la Loge de Vienne qui ne voient en lui qu'un outils pour parvenir à leurs fins : trouver la pierre et prendre définitivement l'ascendant sur la jeune loge de Berlin. En parallèle Bartholdi, l'éminence grise de Kunkel, est à Vienne pour négocier avec l'empereur. Il doit obtenir le consentement de celui-ci pour le couronnement de l'électeur du brandebourg en tant que roi de Prusse. La baronne de Lys, qui a enlevé Johann, a reconnu l'immense potentiel du jeune homme et elle ne peut accepter que celui-ci soit sacrifié au nom de méprisables intérêts politiques. Elle va alors tout mettre en oeuvre pour le sauver.

  • A la fin du XVIIe siècle, Johann, initié à l'alchimie par son grand-père, se rend à Berlin pour étudier auprès d'un maître apothicaire.
    Son destin croisera alors celui d'une mystérieuse confrérie ayant pour emblème La Rose et la Croix, une confrérie recherchant le secret de la pierre philosophale, source de pouvoir et d'immortalité.

  • À quatorze ans, Johann Friedrich est fasciné par l'alchimie. Initié par son grand-père, il découvre les prémices du pouvoir de la transmutation du métal en or... pour un bref instant seulement. Sous la tutelle de Hans, Johann prend la route de Berlin pour entrer en apprentissage. Lors d'une halte, le jeune garçon disparaît brutalement, enlevé par des hommes en noir, membres d'une confrérie obscure.
    Mais qui sont-ilsoe Et que veulent-ils de Johannoe Un seul indice, la description d'une bague à la réputation bien mystérieuse : un cercle surmonté d'une croix.

  • Il y a des millénaires, à une époque façonnée par les légendes, l'enfant des Dieux foula la terre des hommes...
    Il y a trois mille deux cents ans, les gigantesques cités hittites dominent l'Anatolie. Mais de nouveaux Dieux se sont levés en Occident et menacent de balayer cette antique civilisation. Pendant que le monde glisse vers le chaos, une tribu de nomades, les Oljords, découvre une étrange enfant abandonnée, au corps mi-femme, mi-animal. Malgré l'inquiétude qu'elle suscite, la petite créature est adoptée par l'un des Sages de la tribu. Les Anciens prédisent alors à la fillette un destin hors du commun, pétri de violence et de grandeur?
    Sphinx est le récit de l'enfance de cette fille des Dieux, au sein d'un peuple dont les auteurs font revivre la vie quotidienne et la mentalité de manière saisissante. Cette fresque colorée, émouvante et pleine d'imagination séduira les amateurs de sagas historiques autant que fantastiques.

  • À quatorze ans, Johann Friedrich est fasciné par l'alchimie. Initié par son grand-père, il découvre les prémices du pouvoir de la transmutation du métal en or... pour un bref instant seulement.
    Sous la tutelle de Hans, Johann prend la route de Berlin pour entrer en apprentissage. Lors d'une halte, le jeune garçon disparaît brutalement, enlevé par des hommes en noirs, membres d'une confrérie obscure.
    Mais qui sont-ils ? Et que veulent-ils de Johann ?
    Un seul indice, la description d'une bague à la réputation bien mystérieuse : un cercle surmonté d'une croix.

  • Il y a trois mille deux cents ans, en Anatolie, le puissant empire hittite vacille.
    Après avoir étendu pendant des siècles son influence jusqu'à la lointaine terre noire d'Égypte, ses cités sont détruites une à une par un fléau venu d'Occident: le Peuple de la Mer. La toute-puissante Hattusa, capitale de l'empire, est à son tour réduite en cendres. Mais Puduhepa, une princesse de sang, descendante des plus grands rois hittites, est sauvée par des guerriers nomades qui poursuivent une quête mystérieuse.
    Parmi eux se trouve Miliale, une étrange jeune femme marquée par les Dieux.
    Puduhepa cherche à ressusciter l'empire mourant, mais en ces temps où les Dieux décident de la vie des mortels, sa destinée se trouve inexorablement happée par celle de ses sauveurs... Après Sphinx, voici la deuxième époque d'une grande saga historico-mythologique au temps des Hittites.

empty