Frimousse

  • Un petit singe répond au narrateur qui lui demande : "Bonjour petit, qui es-tu ?" - Je suis l'animal le plus fort du monde ! répond le petit.
    Mais visiblement, ce n'est pas le cas...
    - Pas grave, je suis l'animal le plus rapide du monde !
    Mais là encore, ce n'est pas ça...
    Etc. Énervé, il finit par crier : "Je suis qui alors ?" Heureusement, sa maman (et toute sa famille) va venir le rassurer...

  • Ce matin, Carlos est paresseux.
    Il ne peut pas sortir de son lit.
    Trop fatigué.

    Mais il sursaute.
    "Mes carottes !". Et oui, il va falloir choisir entre le lit et la chasse aux carottes. Entre la paresse et la faim... Mais quelle chance ! C'est Écureuil qui passe par là.
    - Hé copain, tu peux me ramener deux trois carottes ?
    Mais l'écureuil n'entend pas et poursuit son chemin.
    Un couple de canards se pose sur le toit de Carlos. Chance !
    - Hé les copains, vous pouvez me ramener des carottes ? demande Carlos.
    Mais les canards déposent des salades.
    Quand soudain, voici la tortue qui pointe le bout de son nez.
    - Hé copine, s'égosille Carlos, tu peux me ramener deux carottes ?!
    Mais la tortue n'est pas pressée et l'estomac de Carlos crie famine.

    Alors Carlos prend son courage à deux mains.
    Mais il fait déjà nuit et la peur envahit le lapin.
    Il devra se contenter des salades...

    Le lendemain matin, Carlos est réveillé à la première heure. "C'est l'heure des carottes !" Il est bien décidé à trouver des carottes.
    Mais il découvre vite que la limace est passée par là...
    Elle a croqué SES CAROTTES !

    Et la limace ? Elle est bien déçue.
    - Vraiment pas bonnes ces carottes, dit-elle, mais j'avais la flemme d'aller me chercher une salade.

  • Petit lagouin

    Estelle Billon-Spagnol

    D'une belle histoire d'amour entre une lapine et un pingouin nait Petit Lagouin, un peu lapin, un peu pingouin.
    Différent, bizarre, moche même, on peut le dire. Petit Lagouin, des fois, aimerait vraiment être normal. Esseulé, abandonné, Petit Lagouin devra croiser un loup affamé, prêt à ne faire qu'une bouchée de notre petit lagouin, pour comprendre et faire comprendre que les différences sont une force.

  • Le grong

    Estelle Billon-Spagnol

    Même les affreux jojo et monstres de tous poils peuvent perdre confiance.
    Grong est un monstre terrible.
    Ses journées s'écoulent normalement et les nuits, ses poils hérissés, le voilà à la poursuites de vos rêves. Alors, il s'intalle, prend le pouvoir et devient notre pire cauchemar. Bref, Grong est doué. Il a même le meilleur palmarès de la Société des Monstres.

    Mais ça, c'était avant. Avant qu'au détour d'une nuit ordinaire, une petite fille, l'ait confondu avec une simple peluche ridicule. L'affront.

    Depuis, plus rien. Maman a essayé ses remèdes de grand-mère, papa table sur la détente, le médecin est sceptique.il faut attendre.
    Grong reprendra-t-il confiance en lui ?

    L'instinct du monstre endormi reprendra-t-il le dessus ?

  • Léo attend sa maman à la sortie de l'école. Mais elle n'arrive pas.
    Le temps s'allonge.
    Allez, on compte jusqu'à 3, et maman est là !

    1...2...3...

    Mais c'est Annie qui est là.
    Léo adore aller au parc avec elle. Mais ce soir, il doit décliner l'invitation.
    Ce soir, c'set sa maman qui vient le chercher. Pas question de lui faire faux bond.
    Mais maman n'est toujours pas là.

    Allez, on ferme les yeux et on compte jusqu'à 3...

    1...2...3...

    Quand Léo rouvre les yeux, Rémi est là.
    Léo adore manger des glaces avec Rémi.
    Mais, ce soir, pas de glace. Léo attend de nouveau.

    Léo ferme les yeux... 1...2...3...
    Il rouvre les yeux...
    C'est au tour de Marie. Léo adore aller à la boulangerie avec Marie.
    Mais pas ce soir...

    Cette fois, c'est sûr, c'est la bonne... Léo ferme les yeux. Et 1...2...3 !
    Ça y est. Maman est là, essouflée, cheveux emmêlés. « Elle n'a pas vu passer le temps... » Quand elle lui demande : « Tu ne m'en veux pas trop ? », Léo sait ce qu'il va demander...

  • "Il était une fois, pas si loin que ça, un jeune chevalier qui venait juste d'être diplômé.
    Il admirait dans le salon son beau master en dragons qu'il avait obtenu à la sueur de son heaume.
    [...] Mais ça y est, il était adoubé ! Il avait reçu dans les règles de l'art, l'accolade, ses armes et son cheval, et se sentait prêt à sauver le monde entier. C'était fini, passé, terminé, il n'avait plus qu'à trouver du travail.

    Il se resservit une flûte de Cervoise-Cola...
    ... bien loin d'imaginer, que tout ne faisait que commencer. " ET OUI ! Pas facile de trouver du boulot. Même avec un diplôme béton.
    Alors, le Chevalier sans peur et sans reproches décide d'aller à l'agence pour l'emploi.
    Mais les offres de chevalier se font rares !
    Et la personne de l'agence de répondre : "Mais comprenez, Chevalier, les temps ont changé : les princesses ne se laissent plus mettre en prison, les trésors sont investis en portefeuille d'actions, et la plupart des dragons sont en voie de disparition. ".

    Après un petit bilan de compétence, elle lui trouve un poste de... soldat ! (pour sa bravoure).
    Mais le chevalier a aussi appris la courtoisie et fait vite ami-ami avec l'ennemi.
    Son général le renvoie à l'agence pour l'emploi.
    La jeune femme se gratte la tête. "Courtois? Parfait ! Vous serez commercial !" Mais sa générosité prend vite le dessus...Le patron le renvoie à l'agence.Cette fois, on lui répond :
    « Vous êtes généreux ? Mais c'est très bien ça, vous travaillerez dans le social ! » Cette fois, c'est son honnêteté qui le pousse à la grève...
    ... Retour à l'agence.
    Cette fois, son interlocutrice désespère et perd patience. Sa colère éclate.
    « La bravoure, la courtoisie, la générosité, passe encore, ça peut servir... Mais l'honnêteté ? Soyons sérieux, c'est un truc du temps passé ! On ne la trouve même plus à la télé ! Il en reste à peine quelques bouts dans les livres, mais c'est bien pour vous faire dormir... » Le chevalier claque la porte. Il a une idée...

  • Génial ! Un cirque qui s'installe à côté de l'école de Djingo (Pierre-Hercule) et Marcel, on ne pouvait pas rêver mieux ! Si Marcel ne cache pas sa joie, Djingo, lui, est inquiet. Cet Augustus Pitrus qui fait la réclame en hurlant dans son haut-parleur ne lui inspire pas confiance. En plus, il trouve que les animaux, ça n'a rien à faire au cirque ! Mais un soir, Djingo est réveillé par son petit frère Marcel.
    Il fait le mur ! Djingo lui emboite le pas. A leur grande surprise, le cirque a disparu. Mais les enfants retrouvent DINO et DINA. Ils baignent dans une marre de larmes. Les petits Dinos ont disparus. Partis avec le cirque ! Embarqués par Augustus Pitrus ! Ni une, ni deux les deux enfants enfourchent leurs trottinettes. Après dérapages, glissades, roues cassées, nos deux compères retrouvent le convoi des voleurs.
    Les petits Dinos ont finalement eu raison de leur voleur/dompteur. Celui-ci a beau s'époumoner, les dinos n'en font qu'à leur tête ! Même la maîtresse a chaussé ses patins à roulettes et débarque avec fracas. Elle a une solution pour mettre tous ces dingos en sécurité... Les joues roses, elle leur avoue qu'elle a un ami qui vit en Afrique... les enfants se regardent complices. Dans leurs têtes, la même idée : " la maîtresse est amoureuse...".
    Alors après les mini-dinos, des mini-bébés ?

  • Dans la jungle, terrible jungle, Kapou le grand lion a perdu l'appétit.
    Il se fait gronder par Madame qui lui prépare de bons petits plats mais qui voit son cher et tendre refuser tous ses menus.
    Alors tout le monde cherche.
    Où est passé l'appétit du grand lion royal ?

    La girafe ne trouve pas.
    Le guépard n'a rien non plus.
    Lhippo est bredouille.
    Et l'autruche...rien...

    Mais ils rencontrent Pachy. L'éléphant. Il a perdu la mémoire.
    Par contre, son appétit, à lui, est intact !
    Il propose donc au lion de partager un gros tas de verdure.

    Le lion attendri mâchonne quelques brindilles. Mais il s'étouffe...
    Et OUF ! il recrache une boule de poils... C'était donc ça qui coinçait l'appétit du lion...
    Immédiatement, le lion a très faim !
    Il repart bien vite chasser de la chair fraîche.

    L'éléphant, lui, reprend sa route, perdu...
    Sa famille qui le cherchait le retrouve. Ils repartent ensemble.
    Il est rassuré... et pressé de manger...une...steak de singe !
    Ses congénères n'y comprennent plus rien...

  • Oui. Hector aime follement ses chaussettes Rouges et blanches. Hors de question de les enlever.
    Donc, impossible de les laver.

    Pourtant toute la famille s'y colle :
    Papa avec sa lampe frontale, la nuit à l'affût des chaussettes D'Hector., maman qui tente la course-poursuite.
    Le monde entier fait lourdement remarquer que c'est un enfer.

    Mais non, non, non, rien à faire.

    Sauf que les chaussettes rouges et blanches vont rencontrer des chaussettes Jaunes et bleues adorables en la personne de la nouvelle voisine.
    Et là. Hector est horiifié. il prend ses jambes à son cou et s'écrie :
    " Maman, papa ! Vous pourriez pas laver mes chaussettes des fois ?! "

  • Le carnet de voyage d'une histoire d'amour en miniature : la rencontre, le coup de foudre, la fusion, la passion, la jalousie, la lassitude, la rupture. Nell et Tobias vont se rencontrer, s'aimer, se quitter le temps d'un aller Paris-Toulouse : 5h22.
    C'est drôle et bien enlevé, une bd pour pré-ado qui réunit tous les ingrédients et fait passer un très bon moment, le temps d'un voyage en train par exemple...

  • Prenez un Dino, cachez-le dans votre chambre et tout devient géant... Surtout les bêtises !

  • Dino est de retour ! Et ça ne passe pas inaperçu, évidemment. La terre tremble, les arbres virevoltent et tout le monde court.Mais soudain Dino tombe raid dans le parc. Il ne bouge plus. Et alors que tout le monde s'agglutine autour de lui pour tenter de le capturer, un incendie a démarre en haut d'un immeuble. Une vieille dame est prisonnière des flammes. C'est le moment que choisit Dino pour revenir à lui et. sauver la vieille dame ! Du coup, Dino LA PANIQUE se transforme en Dino LE HEROS.
    Et quand Dina (son amoureuse cf. tome 1) débarque, tout le monde remarque qu'elle a pris de l'embonpoint .

  • Hector est amoureux ! Il est loin le temps des chaussettes qui sentaient fort... quand personne ne pouvait les mettre à la machine. Non, maintenant, Hector est soucieux d'avoir des chaussettes toujours propres. " Mais, un matin, CA-TAS-TRO-PHE ! Une des chaussettes d'Hector a disparu ! Il regarde partout, il cherche, il fouille, il soulève. " Papaaaaaaa, j'ai perdu mes chaussettes !! " Mais impossible de retrouver la chaussette disparue.
    Alors Hector sort les grands moyens. Sac à dos, boussole, baskets tout terrain, Hector part à la recherche de sa chaussette. A la nuit tombée, ouf, il la retrouve. Il est content, il est fier, il peut enfin se balader avec ses deux chaussettes. Mais avant d'aller se coucher, il n'oublie pas de coller un panneau à sa porte. On peut y lire : Attention ! Interdiction de laver mes chaussettes !

  • Quand une araignée se glisse dans la petite vie tranquille d'un petit lapin, cela ressemble à çà :
    Ahhhh.(d'inquiétude) AAAHHH ! (de peur) HAAAhhh (ouf !) AH ? (jolie demoiselle ?) AAAAHHHHHHHHH !!!!!! (la revoilà ! (l'araignée)) Une petite ritournelle (presque) sans texte.
    Mais à la fin ce n'est pas ce que l'on croit.

  • Pas la peine d'en faire des tonnes ! Fini les mots fléchés ! L'hyène a décidé de sortir de chez elle et trouver de nouveaux amis. Pour être sûre de son coup, elle enfile son collant à paillettes, met son sombrero et sa veste de starlette. Mais ses rencontres se soldent par des cris de terreur : "Ah ! Le monstre de la savane !". Et tous les animaux s'enfuient à sa vue. Seul l'oiseau (qui de là-haut) a tout compris, lui propose de faire connaissance avec ses amis. Une seule condition : enlever tous ses ustensiles. La rencontre est bien différente ! Et tout le monde se pique au jeu du déguisement. L'hyène n'est plus seule.

empty