Eric Vallet

  • Durant les derniers siècles du Moyen Age, Aden, grand port du Sud de l'Arabie, solidement arrimé aux pans d'un volcan insulaire, occupa une place exceptionnelle sur la route des épices, entre Orient et Occident.
    Escale essentielle pour les navires, où se croisaient marchands et produits les plus recherchés, relais majeur de la propagation de l'islam dans l'aire indo-océanique, Aden fut la pièce maîtresse d'une politique de vaste ampleur, menée avec obstination par les sultans rasulides du Yémen. Fondée en 1229, la dynastie rasulide imposa en effet jusqu'en 1454 son autorité et son hégémonie sur l'ensemble du Sud de la péninsule Arabique.
    Dominant la mer Rouge, craint et respecté par les tribus de l'Arabie et les puissances riveraines de l'océan Indien, l'Etat rasulide eut une longévité remarquable en construisant pour partie sa réussite sur l'ouverture de l'Arabie au grand commerce: des rivages d'Aden aux citadelles du Yémen, des portes de La Mekke aux marchés d'Alexandrie, des routes de l'Abyssinie aux vaisseaux de l'Inde. L'histoire du grand commerce oriental et celle du Yémen médiéval ont été longtemps écrites l'une sans l'autre, l'étude d'Eric Vallet permet enfin de les confronter.
    Abondamment nourrie par des sources originales - archives administratives et fiscales rasulides récemment découvertes -, et des corpus peu connus - l'historiographie du Yémen et de La Mekke -, cette somme érudite met en lumière les ambitions et les conflits qui animèrent l'un des coeurs de l'économie mondiale à la fin du Moyen Age.

  • « Nous ne pourrons rester ici », écrivaient fréquemment les marchands vénitiens installés en Syrie à la fin du XVe siècle. Et pourtant, ils restaient, pour leur honneur et leur profit, « per honore et utello ». Fondée sur la traduction et l'analyse de leur correspondance déposée aux archives de la province de Venise, la recherche extraordinairement minutieuse de Éric Vallet nous fait découvrir qui étaient ces marchands de Venise « expatriés » au Levant. Une vie rythmée par le temps des nefs et des galées, le temps de la « ventura » qui est le temps où celui qui ne risque pas ne gagne pas. Entre rhubarbe et coton, cendres et soie, draps et ducats, ils font des affaires, pas simplement pour gagner de l'argent dont ils espèrent parfois qu'il arrivera « par l'opération du Saint Esprit », mais aussi et peut être surtout pour tenir leur rang.

  • Une partie de ma vie

    Eric Vallet

    Que reste-t-il de nos expériences vécues ? Désireux de transmettre son empirisme, Éric Vallet met en partage ses moments d'introspection et offre généreusement toutes ses clefs pour accéder à la réalisation de soi. Avec une maîtrise du rythme et une virtuosité sans pareil, le poète transcrit les grands thèmes de l'existence : l'amour, la confiance, la liberté, la tolérance... et délivre ainsi une démarche philosophique tout en vers et en rimes ! Après avoir connu des épreuves terribles, lesquelles, au fil du temps, ont forgé sa force intérieure, le poète choisit aujourd'hui de partager des valeurs universelles afin de préparer chacun à traverser les aléas du temps.

  • Traitant du sujet d'Histoire médiévale du CAPES d'Histoire-Géographie et de l'agrégation d'Histoire pour les sessions 2015 et 2016, cet ouvrage réunit les spécialistes les plus prometteurs du monde arabo-musulman classique.

empty