Stock

  • Room

    Emma Donoghue

    « Room appartient à cette espère si rare, celle des vraies oeuvres d'art.
    Vous dire qu'il ne ressemble à aucun autre livre est pour moi le plus beau des compliments. Il suffit de décrire sa puissance, sa beauté sombre et pleine de révélations. » Michael CunninghamSur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque. Il ne pense qu'à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l'entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions.
    Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d'autant plus qu'il habite seule avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais Ma fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu'au jour où elle réalise que l'enfant grandit, et qu'elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l'illusion d'une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s'enfuir. Mais l'enfant va-t-il réussir à trouver des repères loin de leur univers ? Quel accueil lui réservera le monde extérieur, lui l'enfant né de la captivité d'une femme ?Room interroge la capacité de survie qui existe en chacun de nous, tout en célébrant les pouvoir du récit et du langage.
    Mais l'auteur résume magnifiquement son principal objet de réflexion : « Le drame essentiel de la parentalité : comment l'on passe d'un instant à l'autre du rôle de celui qui console à celui qui persécute, tout comme les enfants passent leur temps à illuminer notre vie et à nous rendre fous. J'ai essayé de saisir cette étrangeté et ce paradoxe. Devenir parent suscite les émotions les plus folles qu'on puisse ressentir.»

  • Frog music

    Emma Donoghue

    À l'été 1876, la ville de San Francisco suffoque sous une chaleur accablante. Dans le saloon des McNamara, en lisière d'une voie ferrée, un coup de feu retentit dans la nuit. Blanche Beunon échappe de justesse à la mort qui n'épargne pas son amie Jenny, fauchée sur le coup. Inconsolable, Blanche va tout mettre en oeuvre pour confondre le meurtrier de Jenny et le conduire devant la justice - s'il ne l'attrape pas en premier.
    Leur histoire est à l'image de la ville, bruyante et crasseuse, peuplée de femmes au verbe haut, d'hommes jaloux et de chansons des rues. Leur amitié est plus qu'improbable tant elles sont opposées : Jenny est d'un drôle de calibre, une chasseuse de grenouilles qui aime défier la loi en arborant des pantalons et un colt. Danseuse de burlesque aguerrie, Blanche prend la vie comme elle vient au risque de passer à côté d'elle-même, pour le plaisir de son homme et de ses michetons. Leur rencontre accidentelle va changer le cours de leur destin. Une envoûtante histoire de femmes bataillant pour s'affranchir dans le monde sans foi ni loi de la grande ville de l'Ouest.

  • égarés

    Emma Donoghue

    Égarés est un recueil de quatorze nouvelles structuré en trois parties qui marquent les étapes de l'errance : le départ, la route et l'arrivée.
    Avec force détails historiques, l'auteur de Room nous entraîne du Massachussetts puritain au New Jersey révolutionnaire, en passant par la Louisiane belliqueuse, jusqu'aux bas-fonds de Toronto. Par-delà les époques - les nouvelles courent du xviie au xxe siècle -, elle dresse le portrait de personnages fascinants et envoûtants :
    Immigrés à la recherche d'une vie meilleure, voleurs de grands chemins, chercheurs d'or, esclaves en quête de liberté, gardiens de zoo, cow-girls, et mères célibataires obligées d'abandonner leur progéniture.
    Ces histoires extraordinairement vraies acquièrent sous la plume d'Emma Donoghue une dimension universelle, de vie et d'humanité. On croise ainsi l'éléphant Jumbo obligé de s'engager dans un cirque, le bien célèbre Morissey, bandit devenu agent double sur le point d'arrêter les plus grands faussaires de l'histoire, ou une fausse veuve éplorée qui réussit à faire croire que son mari est mort pour mieux s'enfuir avec son argent.
    Emma Donoghue montre la preuve de son talent d'écrivain : en évoquant la fuite de l'homme en quête d'une autre existence, et en livrant le portrait de générations obligées à l'exil, elle montre à quel point le voyage est le lieu de la découverte de soi.

empty