Dominique Rocheteau

  • " J ai marqué un but, j ai fait une passe décisive...
    Et moi, je suis le plus heureux des Verts. Il s'est passé quelque chose, ce soir. Nous venons de bai les Glasgow Rangers dans leur fief ! Dans les vestiaires, les journalistes pressent de questions. Ils veulent que je raconte, encore et encore. Si nous continuons à jouer comme ça, nous avons des chances de revenir à Glasgow mais cette fois, ce sera pour la finale. La légende des Verts est en marche. ! n'est pas près de s arrêter.
    ". " Allez les Verts ! Allez les Verts ! " 1975 : la France entière e : l'unisson d'une équipe incroyable qui ne s'avoue pas vaincue tant c l'arbitre n'a pas sifflé la fin du match. Boucles brunes et dribble magique, Dominique Rocheteau, le jeune attaquant de Saint-Étienne, devient une icône nationale. Le match historique contre le Dynamo de Kiev, la fin de Munich et les fameux poteaux carrés, la tragédie de Séville pendant le Mundial 1982 : les plus belles pages du football français s'écrivent al avec celui que l'on appelle l'ange vert.
    Joueur d'exception, élégant et audacieux, Dominique Rocheteau revivre les grandes heures d'une carrière mythique, à une époque où le football ne rimait pas encore avec argent et business. Hymne nostalgie et au plaisir du jeu, On m'appelait l'ange vert est aussi plaidoyer d'un sportif engagé qui se bat pour préserver l'esprit c football libre et inventif.

  • Il restera à jamais " l'ange vert ", le symbole d'une équipe stéphanoise qui a sorti le football français de sa léthargie au milieu des années 1970.
    Dominique Rocheteau a marqué toute une génération. Son ascension fulgurante a fasciné. Une gueule, un look romantique avec sa longue chevelure bouclée, des dribbles déroutants, des raids flamboyants dans les défenses adverses, le jeune homme a aussitôt conquis spectateurs et médias. Dans la fièvre verte qui s'était emparée de la France entière, c'est Rocheteau que la jeunesse chérissait. Cette " Rocheteaumania " n'a pas été éphémère.
    Loin de là. A la période verte a en effet succédé celle des Bleus, avec la Bande de Michel Platini, trois phases finales de Coupe du Monde de 1978 à 1986, un couronnement européen en 1984. Dans cet album-souvenirs, Dominique Rocheteau a voulu revenir sur les grands événements qui ont marqué sa carrière et la France du football, en sélectionnant les articles de presse d'époque, en les commentant. Il a également tenu à expliquer l'évolution de son jeu, donner son avis sur le football d'aujourd'hui.
    C'est aussi l'occasion pour ses entraîneurs, ses équipiers de lui rendre hommage au travers de témoignages. Mais Rocheteau n'a pas été qu'un footballeur hors norme. Curieux de tout, il se passionne pour un tas d'autres choses. La musique notamment, le cinéma. Allant même jusqu'à donner la réplique à Gérard Depardieu dans un film de Maurice Pialat, Le garçu. Expérience que l'immense acteur a tenu à raconter.
    Ses cahiers d'écolier, les lettres de fan, Dominique Rocheteau a recherché dans ses archives afin de faire de " son " album le reflet le plus fidèle des années " bonheur ", deux décennies 70 et 80 restées dans toutes les mémoires.

empty