Dominique Groux

  • "Ce numéro de la Revue française d éducation comparée est consacré à l éducation, aux langues et à la mobilité dans les départements et territoires français d outre-mer et dans quelques pays voisins. La question de l illetrisme dans les départements d outre-mer est traitée par Lambert-Félix Prudent sous un angle historique. L image de l école s est dégradée, constate-t-il. De vecteur de progrès, elle est devenue ""facteur d échec individuel et collectif"". Il rejoint Alain Bentolila qui qualifie certains systèmes éducatifs d ex-colonies françaises de machine à fabriquer de l analphabetisme et de l échec."

  • "Les contributions de ce numéro portent essentiellement sur des pays du Sud. Tous les textes abordent une situation nationale et analysent des manuels scolaires de différents niveaux. Ils montrent que le chemin est encore long pour que les manuels de ces pays proposent une représentation paritaire des filles et des garçons, des hommes et des femmes, avec des rôles sociaux qui tendent vers l égalité."

  • L'école fait l'objet de nombreuses études internationales fort coûteuses. Ces études sont-elles suffisamment exploitées ? Peuvent-elles contribuer à l'amélioration des systèmes éducatifs ? Cultures de l'évaluation et objets évalués sont ici étudiés : quels sont les enjeux de ces évaluations internationales, leur validité, leur efficacité oe

  • Cet ouvrage est conçu pour aider les futurs chercheurs en éducation et leur permettre d'entrer sans difficulté dans leur recherche. Il réunit 20 spécialistes du domaine qui mobilisent leur expérience de directeur de master ou de thèse pour en faire bénéficier les étudiants. Ceux-ci pourront ainsi facilement mettre en place la problématique et le cadre théorique de leur recherche, choisir les outils méthodologiques adaptés et se référer à des exemples concrets.

  • Les articles qui sont présentés dans cet ouvrage sont tous représentatifs des différents aspects de l'éducation comparée : ils concernent les pratiques d'éducation comparée et en particulier les échanges éducatifs, les formations des enseignants à l'éducation comparée, les recherches comparatives en éducation et les aspects méthodologiques de la comparaison.

  • L'internationalisation est en train de constituer une dimension ordinaire de notre vie quotidienne. Dans ces conditions, les échanges éducatifs deviennent une nécessité et il est urgent qu'ils soient davantage intégrés à l'institution car ils offrent aussi une des réponses aux difficultés que rencontrent les enseignants et les apprenants. Ensemble chercheurs, enseignants, formateurs et administrateurs de systèmes éducatifs se sont efforcés de cerner les difficultés rencontrées et de souligner les réussites des échanges internationaux de l'école à l'université.

  • La réflexion sur l'éducation à l'altérité s'impose aujourd'hui avec force. Cet ouvrage propose une réflexion sur la façon dont l'école pourrait assumer l'éducation des enfants au respect de l'autre dans ses différences : Qui éduque à l'altérité ? L'école éduque-t-elle à l'altérité ? Y enseigne-t-on la prise en compte de l'autre, l'ouverture sur l'autre, le respect de l'autre ? Et si oui, comment ? Existe-t-il des activités spécifiques pour permette cet enseignement ? Ne devrait-on pas mettre en place cette éducation à l'altérité dès la maternelle ? Quelle formation des enseignant et des acteurs éducatifs peut-on proposer ?

  • "Ce livre, constitué de deux volumes, est destiné aux enfants qui commencent l apprentissage du chinois à l école ou à la maison. Ils y découvriront vingt histoires en chinois, avec des traductions en français auxquelles ils peuvent se référer. La difficulté des textes est progressive, ce sont les tournures syntaxiques de base et les temps les plus courants des verbes qui sont utilisés ici. Les enfants prennent ainsi l habitude de lire des textes relativement longs en chinois et sans se décourager."

  • Jamais les potentialités du dialogue social n'ont été aussi fortes. Jamais la loi n'avait donné autant d'autonomie aux partenaires sociaux (des lois Larcher aux ordonnances Macron).

    Pourtant, au regard de l'opinion, le rôle du dialogue social reste ambigu et son efficacité toujours mise en doute. Quant aux partenaires sociaux, ils le considèrent avec défiance : certains syndicats le tiennent pour un simple accompagnement des stratégies patronales, tandis que nombre d'employeurs lui préfèrent l'individualisation des relations dans l'entreprise.

    Comment rompre avec ces perceptions et ces attitudes ?
    Comment rénover en profondeur un dialogue social qui reste prisonnier des logiques anciennes de conflits et de défiance ? C'est l'objet de ce livre, qui mêle histoire, analyse sociologique et pratique syndicale, et qui conclut sur un manifeste pour donner un nouvel élan au dialogue social.

  • "La justice sociale impose d urgence une redistribution des richesses moins inégalitaire. Le 20% des plus riches (1,4 milliard) possèdent 95% des richesses ! - Réveillons-nous ! Pourquoi ne pourrions nous pas mettre en place un Monde du partage qui s opposerait enfin à la confiscation des richesses au profit d infimes minotités ?"

  • Cet ouvrage est une sorte d'aide-mémoire, de boîte à outils de premier secours. Il s'adresse à la très large frange des usagers, étudiants, professeurs en train de préparer leurs cours. On y trouvera donc une sorte d'instruments de dépannage, soit parce qu'il faut entamer un travail, soit parce qu'il s'agit de choisir un chemin dans le maquis des concepts du français langue étrangère.

  • Quels sont les enjeux de la formation des enseignants, ses modalités et ses perspectives ? La mise en perspective internationale de cette question nous permet de mieux comprendre, dans chacun de nos contextes nationaux, les problèmes spécifiques qui se posent, les résistances, les blocages, le manque de vision des décideurs, les intérêts divers et divergents, et de faire des propositions pour avancer et dépasser les problèmes.

  • "Les articles présentés dans cet ouvrage interrogent les grandes questions qui se posent à l éducation dans le monde. Pour entrer dans cette vaste problématique, nous avons décidé de poser les questions éducatives à partir de l Afrique : équité de l éducation dans le monde, qualité de l enseignement, importance de la lecture, de la formation des enseignants et de la scolarisation des filles."

  • "En quoi l'éducation au plurilinguisme peut-elle contribuer à la prise de conscience des problématiques environnementales et sociales ? En quoi les langues ont-elles un rôle à jouer dans cette perspective et comment peuvent-elles apporter une contribution au développement durable ? Cet ouvrage interroge l'écologie des langues du monde, les rapports hiérarchiques qu'elles entretiennent entre elles, l'économie des échanges linguistiques, les représentations et le choix des langues, marqueurs de distinction et de domination. Le plurilinguisme est incontestablement ouverture culturelle et acceptation de l'autre. La fonction des langues dans l'École de demain et la façon concrète de les enseigner sont également questionnées. - - "

  • Comment situer et définir l'informel dans l'éducation ? Quel est le statut des savoirs quotidiens ou informels ? Qu'apprend-on en dehors de la classe ? Comment les parents enseignent-ils à leurs enfants ? Comment se fait la transmission informelle des savoirs familiaux ? Comment prend-on en compte les savoirs informels à l'école ? Quelle est l'influence de l'informel sur les pratiques enseignantes ?

  • L'ouvrage s'interroge sur les cultures de l'évaluation et les dérives évaluatrices. Il questionne l'évaluation sous toutes ses formes en cherchant à identifier ses différents rôles, enjeux et défis à étudier ses éventuelles dérives. La mise en perspective internationale de ces questions permet de voir ce que représente l'évaluation dans différents pays (Espagne, Portugal, France, Royaume-Uni, Liban, Canada anglophone et Canada francophone) et de confronter les regards sur le sujet.

  • Les « souvenirs d'école » forment une partie essentielle de la fabrique du présent pédagogique et leur appartenance à l'éducation comparée ne fait plus le moindre doute (comme, de manière éclairante, les « mémoires de la migration » entrent désormais pleinement dans la compréhension de celle-ci). Ils en appellent d'autres et méritent désormais de riches contributions.

  • Depuis la fin du XXe siècle, la plupart des anciens pays industrialisés sont entrés dans une phase d'appauvrissement. Aux Etats-Unis comme en Europe augmentent la pauvreté, le chômage, l'endettement, les déséquilibres de balance commerciale. Le diagnostic porté ici est celui d'un processus de désindustrialisation survenu au même moment. Des remèdes sont ici proposés, à l'échelle des régions françaises, visant à une nouvelle industrialisation.

  • Chaque ensemble éducatif possède ses propres spécificités, qui le font ressembler à la société dont il provient. Mais il faut, impérativement et en même temps, s'ouvrir à la comparaison, aux comparaisons. Voici un ensemble de repères, d'outils utiles à ceux qui veulent introduire dans leur enseignement une dimension d'éducation comparée. Cet ouvrage fournit une sorte de glossaire, d'aide-mémoire, un petit vocabulaire de poche, qui permet à chacun d'éclairer sa propre voix.

  • L'enseignement des langues se porte plutôt mal en France, qu'il s'agisse de l'enseignement de la langue maternelle ou celui des langues étrangères. Face à ce constat cet ouvrage s'interroge sur les formations des enseignants de langues. Sont-elles adaptées et permettent-elles de former des enseignants qui pourront former des élèves capables de s'exprimer à l'écrit et à l'oral dans une ou plusieurs langues et de comprendre les locuteurs étrangers ?

  • Pourquoi comparer les mathématiques d'ici et d'ailleurs, d'hier et de maintenant ? Existerait-il plusieurs mathématiques ? Ne parle-t-on pas parfois de la mathématique, science pure et immuable par excellence ? La réalité est bien autre et la comparaison s'impose alors. Voici une promenade sur la planète mathématique, avec quelques stations, au temps des Lumières, à la période d'or du Monde Arabe, à la Sorbonne des années 30, en Allemagne nazie, aux Etats-Unis, en Chine et en Finlande...

  • La harcèlement et la brutalité entre pairs (school bullying) prend des significations différentes selon les contextes culturels et les réalités nationales ou internationales. Ce dossier présente la variété de ces situations dans les pays du "Nord" comme dans ceux du "Sud". Les analyses en termes de "bullying" sont-elles pertinentes dans des pays où l'urgence est sans doute plus à la lutte contre la maltraitance par les adultes qu'à la maltraitance entre pairs.

  • Comment se porte aujourd'hui l'e-learning en France et dans le monde ? Comment se situe-t-il par rapport à la formation ouverte à distance et le télé-enseignement à distance ? Comment les formes et les moyens différents d'apprentissage peuvent-ils contribuer au développement de notre professionnalité ? Quelle place l'e-learning occupe-t-il dans le champ de la formation professionnalisante tout au long de la vie ?

  • La revue française d'éducation comparée raisons, comparaisons, éducations paraît deux fois par an.
    Elle illustre la recherche en éducation comparée dans ce qu'elle a de plus innovant, en France et dans le monde. Soucieuse de nouvelles approches et de nouveaux objets dans le champ de l'éducation et des sciences sociales, elle propose un dialogue avec d'autres sciences et présente des travaux sur les aires culturelles du monde entier. Elle propose des textes répartis de la façon suivante : un dossier thématique, des articles théoriques hors thème, des rubriques, des recensions d'ouvrages et des comptes rendus de thèses, l'actualité éducative : comptes rendus d'événements, annonces de colloques.
    Les premières contributions de raisons, comparaisons, éducations suggèrent ainsi comment comparer, c'est remettre en question, ou remettre sur l'ouvrage, son rapport à l'autre. Cette question est abordée à la fois du point de vue épistémologique et du point de vue institutionnel. Les méthodes sont diverses : les uns établissent des critères quantitatifs, qualitatifs, permettant de transposer l'un des termes d'une comparaison dans le système de références d'un autre, ou d'élaborer un tertium comparationis qui fournisse une base en nivelant les termes de la comparaison.
    Les autres s'interrogent sur l'intrusion de ce qui est extérieur ou étranger dans un système donné. La présence d'éléments considérés comme étrangers dans la langue, la littérature, la culture, ne peut être constatée, travaillée, abordée par les institutions éducatives, qu'une fois établie une relation du soi et de l'autre performative, d'où pourra naître une comparaison constructive. Dans cette problématique générale, le dossier "langue, littérature, culture à l'épreuve de l'autre" se propose plusieurs objectifs.
    Il contribue à mettre en évidence les enjeux épistémologiques qui viennent d'être mentionnés. Il cherche également à présenter des constellations qui ne sont plus, aujourd'hui, marginales, mais relèvent du quotidien des enseignants, et pour lesquelles des interventions institutionnelles s'imposent : on trouvera également quelques propositions en ce sens. Enfin, ce dossier se conçoit comme participant des réflexions actuelles sur l'interculturalité et, surtout, la transculturalité, en articulant les problématiques de l'enseignement différencié des langues et des littératures à la question de la définition de la culture.
    S'il n'est pas possible de circonscrire de manière positive et totale ce qui définit la culture. Du moins les contributions à ce dossier permettent-elles d'en saisir certains aspects prégnants, qui sont à lire comme des fragments d'une mosaïque.

empty