Dupuis

  • Dans un moment de folie, un petit vaisseau spatial en mission d'exploration s'écrase sur une planète océan inconnue. Heureusement des sortes de pieuvres géantes aident les cinq rescapés à remonter à la surface et à rejoindre la seule île à l'horizon. À leur grande surprise, ils sont accueillis sur le rivage par des humains aussi primitifs que bienveillants. Si ces hommes et femmes au sourire figé se révèlent être cannibales, le plus inquiétant reste leur totale docilité. Les naufragés sont-ils condamnés eux aussi à se soumettre à la volonté du mystérieux Grand Tout ?

    "Inhumain" marque le grand retour au scénario de science-fiction de Valérie Mangin et Denis Bajram. En maître du genre, le couple explore à la fois les entrailles d'un monde mystérieux et les tréfonds de l'âme humaine. Ce récit surprenant et spectaculaire permet au dessin de Thibaud de Rochebrune de se déployer avec sensibilité et vertige. Entre récit addictif et fable philosophique, "Inhumain" questionne notre humanité : la souffrance est-elle forcément le prix de la liberté ?

  • Le troisième volet d'une trilogie qui joue habilement avec le réel comme avec la fiction, en passant par le vraisemblableQuand Valérie, étudiante dans le Quartier latin dans les années 90, découvre par hasard un album de bande dessinée réalisé par son homonyme dans la collection "Aire Libre", la coïncidence l'amuse. Mais lorsqu'elle cherche à racheter l'album, vraisemblablement dérobé par une de ses coreligionnaires au foyer de jeunes filles qu'elle habite, elle s'aperçoit qu'il n'est référencé nulle part et qu'elle semble même être la seule à l'avoir jamais tenu entre ses mains.

    À partir de ce rendez-vous manqué, Valérie Mangin développe une intrigue construite comme un polar, avec ses faux hasards et ses vraies coïncidences, sur la trame bien réelle de sa propre vie. Établissant des ponts avec les tomes précédents, Valérie Mangin nous entraîne dans une partie de cache-cache où se mêlent et se répondent le vrai, le fictionnel et le vraisemblable. Car après la vraie-fausse biographie de Balzac et le vrai-faux tournage de l'ultime film de Henri-Georges Clouzot, Valérie Mangin nous entraîne dans la genèse fantastique de ces deux épisodes, au gré d'un récit dont elle est la principale héroïne... et l'auteure, avec la complicité de Denis Barjam.

empty