Robert Laffont

  • Mai 67

    Colombe Schneck

    Leur rencontre est solaire - sous le ciel de Rome, en ce printemps 1967, comment pourrait-il en être autrement ? Il est assistant-costumier sur le nouveau film de Louis Malle dont elle partage, avec Alain Delon, la tête d'affiche. Et il n'en revient pas, lui, le petit juif marocain d'Oujda pas très doué avec les femmes, que la plus belle et la plus connue d'entre elles, celle dont on tombe instantanément amoureux, s'éprenne de lui quand elle peut avoir, et a, tous les hommes qu'elle désire. Et pourtant...
    Pendant trois mois, à Rome puis Paris, avenue Paul-Doumer, chez " Bri ", ils vont vivre un amour fou, au nez et à la barbe des sbires de Gunther, son mari milliardaire. Des nuits insolentes de plaisir, des fous-rires de gamins, une complicité de vieux amants, la peur irraisonnée de se perdre alors qu'on sait que c'est inéluctable...
    De cette passion qui, selon ses propres mots, lui a " appris à aimer ", F. garde des dizaines et des dizaines de mots d'amour auxquels il n'a jamais su répondre. Jusqu'à ce que, trente ans plus tard, trouvant chez son libraire de l'avenue Mozart l'autobiographie de " Bri ", il ne s'en juge enfin capable et, qu'à son tour, il ne commence à écrire la longue lettre qui compose ce livre.
    À l'image de son héroïne, un roman lumineux, aussi scandaleusement libre que terriblement attachant.

empty