Claude Duchesneau

  • Sous l'écorce des mots, ce recueil de 61 chants de Claude Duchesneau révèle la pensée du poète musicien.
    Certains de ces textes sont inédits, d'autres sont mis en musique au service de la liturgie de l'Eglise. L'architecture de ce recueil repose sur une question posée à Dieu : Quel est ton nom ? L'auteur répond : On te nomme Dieu. Et surgit une autre question Mais qui es-tu ? C'est alors que s'enchevêtrent les diverses pièces contribuant à édifier un mémorial au Nom de Dieu : L'Amour est son vrai Nom. Ces hymnes sont enracinées dans les sols rocailleux de la recherche, de la rencontre, des questions, des émerveillements, des nuits et des lumières jaillies du coeur humain doucement éclairé d'une Présence.
    Comme les ceps de vigne des coteaux ensoleillés du vignoble jurassien, ces chants poétiques ont le goût du terroir de nos vies. Ils fleurent bon les arômes tonifiants du Concile Vatican II.

  • Toute proportion gardée, il en va de la liturgie comme d'une partition de musique.
    La partition n'est pas plus de la musique que la présentation générale du Missel romain n'est de la liturgie. La partition ne devient de la musique que si un musicien s'en empare pour la jouer.
    La présentation générale du Missel romain ne devient de la liturgie que si des chrétiens s'en emparent pour célébrer.
    Dans les deux cas, l'interprète n'est pas l'auteur c'est le compositeur pour la musique et c'est l'Eglise pour la liturgie.
    L'interprète doit donc respecter fidèlement ce que l'auteur a voulu. Mais pour autant rien n'existerait sans l'interprète, pas plus la musique sans le musicien que la liturgie sans les chrétiens.
    Ce livre a pour objectif d'aider tous les animateurs liturgiques à être des interprètes fidèles et originaux de la liturgie de l'Eglise.

empty