Claude Janin

  • "Psychanalyste, écrivain, éditeur et agrégé de philosophie, J.-B. Pontalis, d'abord élève de Sartre et de Lacan, est devenu l'un des acteurs essentiels du mouvement psychanalytique français, participant à la fondation de l'Association Psychanalytique de France dont il est Membre Titulaire. Il est l'auteur, avec Jean Laplanche, du Vocabulaire de la psychanalyse. On lui doit la création en 1970 de la Nouvelle Revue de Psychanalyse qu'il a animée pendant ses vingt cinq années de parution. Ses écrits psychanalytiques comportent Entre le rêve et la douleur, Perdre de vue, ainsi que La force d'attraction. Parmi ses textes littéraires citons deux récits : Loin (1980) et Un homme disparaît (1995) son autobiographie, L'amour des commencements, a obtenu en 1986 le prix Femina-Vacaresco. Il a été de surcroit traducteur de Winnicott, dont il a contribué à introduire la pensée en France. Claude Janin retrace le parcours intellectuel complexe d'un homme qui aime se définir comme un go-between , un messager. Il propose une lecture de l'oeuvre dans laquelle il dégage les apports principaux de l'auteur : clinicien, initiateur de concepts, J.-B. Pontalis st aussi un théoricien du négatif, du langage, et de l'image." 4ème de couverture Table des matières Claude Janin 5 Repères biographiques 7 Introduction 12 Éléments pour un parcours intellectuel Des Temps modernes..., 12 Au Vocabulaire de la psychanalyse..., 14 Et à la Nouvelle Revue de psychanalyse, 20 " Entre le rêve et la douleur " : l'espace de la théorie ?, 25 Un espace pour l'illusion, 31 A perte de vue, un malaise dans la culture..., 45 56 Conclusion De la Chose à l'Objet : perdre de vue reprendre vie, 56 Épilogue : " Loin, un homme disparaît... ", 60 65 Bibliographie raisonnée 72 Choix de textes Portraits, 72 Être psychanalyste, 79 Le rêve, 90 Le transfert, 95 Le travail de la mort, 102 L'image, le visible, l'invisible, 104 Le langage, 108

  • Les 29 et 30 mars 2008, se tenait au musée du quai Branly un colloque réunissant des anthropologues et des psychanalystes autour du thème de l'animisme. L'originalité de ce colloque a reposé en grande partie sur sa méthodologie. Si les rencontres que psychanalystes et anthropologues avaient tenues par le passé ont été fortement marquées par des discussions épistémologiques, par exemple autour de l'opposition entre structure et histoire, cette rencontre-ci s'est constituée autour d'une méthode de travail nouvelle dans ce type d'échanges : il s'est agi, aussi bien pour les anthropologues que pour les psychanalystes, de discuter à partir du « matériau » de leurs pratiques respectives - clinique analytique pour les psychanalystes, matériel de terrain pour les anthropologues. Ainsi, il n'était pas dans notre préoccupation de trouver à tout prix un consensus, nécessairement trompeur, mais bien plutôt de se laisser surprendre et interroger par nos modes de pensée et d'approche différents. Nous souhaitons faire partager au lecteur la surprise et le bonheur de cette heureuse rencontre.Ce volume présente les contributions de Liliane Abensour, Robert Asséo, Jean-Louis Baldacci, Julien Bonhomme, Doris Bonnet, Giordana Charuty, Bernard Chervet, Pierre Déléage, Brigitte Derlon et Monique Jeudy-Ballini, Gilbert Diatkine, Sylvie Dreyfus-Asséo, Véronique Duchesne, André Green, Roberte Hamayon, Claude Janin, Augustin Jeanneau, Marika Moisseeff, Félicie Nayrou, Michel Neyraut, Rémy Puyuelo et Anne-Christine Taylor.

  • L'origine du traumatisme a donné lieu à une controverse célèbre entre Freud et Ferenczi sans que nul ne se soucie d'articuler leurs arguments. Cet ouvrage, à l'aide de notions issues de la conception freudienne de l'Objet, étudie la capacité de l'être à «subir psychiquement un traumatisme, se révélant, en fin de compte, anti-traumatique». Des cas précis illustrent cette théorie.

  • La honte est omniprésente, que ce soit dans l'esprit de chacun ou au coeur des rapports sociaux.
    La honte, ses figures et ses destins explore ce sentiment, l'un des plus éprouvés et l'un des plus éprouvants, dans toutes ses dimensions psychodynamiques, de ses prémisses dans la " honte primaire " jusqu'à ses expressions individuelles ou culturelles les plus élaborées. honte de soi, honte de l'adolescent, mais aussi honte et société : il existe des civilisations de la honte et des exploitations sociales de la honte évoquées à travers les rapports de la honte et de la pornographie par exemple.
    C'est à partir de nombreuses illustrations cliniques qui en soutiennent la lecture que ce livre a été composé. il assemble de façon équilibrée clinique et théorie psychanalytique de la honte ; en proposant une articulation originale entre honte primaire et honte secondaire, l'auteur suggère des vues nouvelles sur la théorie de l'affect.

  • Intelligence collective - penser, decider, agir ensemble sur les territoires Nouv.

  • La conflictualité autour de ses idéaux marque profondément le sujet et la
    société car les idéaux, loin d'être toujours des moteurs de civilisation,
    peuvent être empreints d'une radicale destructivité. Cette monographie se
    propose d'interroger ce concept afin de comprendre quelles sont les modalités
    de transmission des idéaux et de penser la singularité d'une clinique de
    l'idéal qui se trouve au coeur des questions posées par la pratique
    psychanalytique. Guy Cabrol est psychanalyste (SPP) et psychiatre.
    Psychanalyste, Claude Janin est notamment l'auteur, aux PUF, de La honte, ses
    figures et ses destins (« Le fil rouge », 2007). Psychanalyste (SPP), Hélène
    Parat est maître de conférences en psychopathologie à Nanterre-Paris Ouest.

  • Avec la pulsion, l'objet, le transfert et l'inconscient, le refoulement est l'un des concepts au fondement de la psychanalyse.
    Ce volume tente de préciser les contours d'une notion dont on pourrait trop aisément penser qu'elle va de soi, alors que les questions métapsychologiques ne manquent pas : que dire de la relation entre pulsion et refoulement ? si, dans le refoulement, c'est le représentant-représentation de la pulsion qui est refoulé, qu'est-ce alors qu'une pulsion " privée " de son représentant-représentation ? que devient le refoulement, dans la théorie freudienne après la mutation de 1920 et le relatif abandon de la perspective représentationnelle au profit de la réflexion sur les processus et le jeu des forces qui les engendre oequel statut épistémologique donner au concept de refoulement proprement dit peut entretenir, d'une part avec les autres mécanismes de défense, mais aussi avec les autres destins de la pulsion (et notamment la sublimation) ? enfin, quelle est la place du refoulement dans la pratique analytique, notamment du côté du contre-transfert ? comment penser sa place dans la cure analytique avec l'enfant ?

  • "La psychanalyse, dès lors qu'elle s'est construite, d'abord à partir de la compréhension du symptôme hystérique, puis à travers l'interprétation de rêves, sur l'étude du conflit entre le désir inconscient et l'interdit, ne pouvait que rencontrer la question de la limite et de la transgression. Mais elle ne pouvait pas ne pas la rencontrer aussi au coeur même de son exercice : le transfert, rappelle J.-B. Pontalis, est un « agir », le transfert est une passion, au point que, comme Freud l'a souligné dans ses Observations sur l'amour de transfert, « la scène a entièrement changé, tout se passe comme si quelque comédie eût été soudainement interrompue par un événement réel, par exemple comme lorsque le feu éclate pendant une représentation théâtrale ».
    L'idée de transgression n'est toutefois pas à proprement parler un concept psychanalytique, puisqu'elle concerne la normalité et la normativité sociale ; elle n'intéresse la psychanalyse que dans la mesure où la différenciation du psychisme en instances donne à l'interdit un statut psychique, interne, lié au développement du Surmoi. La transgression ainsi comprise concerne toutes les dimensions de la vie humaine : création, sublimation, sexualité, que le sujet soit pris isolément ou dans le réseau de ses appartenances groupales et institutionnelles."

  • La collection est dirigée par Claude Le Guen, Alain Fine, Annick Le Guen, psychanalystes. Elle publie des ouvrages rédigés par un ou plusieurs psychanalystes, résultats de leurs travaux et réflexions sur un thème précis.

  • Les textes publiés dans ce volume ont été publiés en 1991, dans deux numéros de la Revue française de psychanalyse, aujourd'hui épuisés. Ecrits par des psychanalystes reconnus ces textes théoriques sont toujours et encore riches d'enseignements.

  • La collection est dirigée par Claude Le Guen, Alain Fine, Annick Le Guen, psychanalystes. Elle publie des ouvrages rédigés par un ou plusieurs psychanalystes, résultats de leurs travaux et réflexions sur un thème précis.

  • Une rencontre dans un cimetière amène Ella à un amour fulgurant avec Byron. Ils vont partir à la recherche d'une clé USB contenant une partition, qui attire les convoitises, va mettre Marseille à feu et à sang, les entrainer à Prague, Genève et la Nouvelle-Orléans au travers de la musique et du jazz. Leur amour y résistera-t-il et peut-on être pianiste et espion ?

  • Les enjeux de l'ingénierie territoriale sont techniques. Ils sont aussi et surtout infiniment politiques et intimement liés au devenir même du développement territorial. Les formes d'ingénierie aident à poser les débats d'avenir entre sphères politiques et citoyennes, et formes au service de sphères politiques lui demandant de « prévoir l'imprédictible ». Aussi dans ces pages les auteurs, tout en proposant des définitions de l'ingénierie territoriale, la questionnent-ils dans les rôles qu'elle joue sur les scènes territoriales du développement local. Acteurs porteurs de la dimension politique avec leurs idées et la vision qu'ils doivent avoir, acteurs dans une posture technique et professionnelle élaborant et mobilisant méthodes et d'outils de l'ingénierie, acteurs des sphères citoyennes avec leurs idées et leurs envies. Ainsi cet ouvrage collectif s'attache-t-il à débusquer l'ingénierie territoriale autant dans ses composantes que dans ses situations, au coeur des processus cognitifs qui conduisent les acteurs à chercher à comprendre leur territoire et leur situation

  • Une collection innovante et rafraîchissante qui s'approprie les codes du vintage pour raconter l'histoire autrement.
    Avec 3 niveaux de lecture : des images du début du xxe siècle, un texte courant historique et des légendes anecdotiques, chaque livre peut se picorer à l'envi. Des petits livres objets à offrir ou à « s'offrir », tant pour leur design que pour leur contenu.

empty