Langue française

  • Moissac est justement célèbre pour son abbaye bénédictine dont le tympan et le cloître d'art roman sont considérés comme parmi les plus beaux du monde. C'est également une ville de grains prospère au XVIIIe siècle et de chasselas au XXe siècle. Mais elle a connu aussi des moments tragiques comme la crue du Tarn, le 3 mars 1930. Aujourd'hui, cette ville méridionale attachante semble à la croisée de son histoire.
    François Boulet est né en 1965 à Moissac, où il a fait toutes ses études secondaires. Agrégé et docteur en histoire, il enseigne au Lycée International de Saint-Germain-en-Laye.

  • «Le Canada, une immense déception!» Ainsi s'ouvrait le ­second numéro du Boréal Express daté de 1543. Entrevues exclusives, dossier spécial, les journalistes concluaient que «les déceptions actuelles, les difficultés rencontrées par Jacques Cartier, l'échec de Roberval ne doivent pas être cause de l'abandon du Canada». Des journalistes au Canada en 1543? Là réside le génie de ce journal historique publié à partir de 1962. L'équipe de rédacteurs, constituée principalement de Gilles Boulet, Jacques Lacoursière et Denis Vaugeois, s'est donné le défi d'imaginer ce qu'aurait pu être un périodique publié à l'époque où les événements ont eu lieu. Par bonds successifs d'une dizaine d'années, ils dévoilent non seulement l'histoire mais aussi le patrimoine, la vie quotidienne et les dessous politiques de ces nouvelles terres nommées Amérique.
    «La querelle Pékin-Moscou est terminée.» Loin de vouloir s'enfermer dans un cadre étroit, l'équipe du journal cherche constamment à replacer le Canada dans un contexte mondial. Tandis qu'en 1690 Phips lève le siège devant Québec, repoussé par Frontenac, un envoyé spécial à Nertchinsk relate les délicates négociations de paix entre la Russie et la Chine.
    «Soyez à la page, apprenez l'iroquois.» Comme tout bon journal, le Boréal Express propose différentes rubriques - ­sciences et techniques, sports, caricatures, petites annonces, page féminine, colle et bricole, etc. -, occasions rêvées pour glisser ici et là de précieux renseignements sur le mode de vie, l'évolution de la société et les tendances d'autrefois.
    «De hauts fonctionnaires sont impliqués.» Intrigues ­politiques, éditoriaux engagés, les journalistes jouent leur rôle et sont les garants d'une information dynamique et de qualité. Le journal Boréal Express, brillamment mis en pages et illustré par Lévis Martin, est un tour de force qui présente une vision unique de l'histoire de l'Amérique septentrionale.
    Presque 50 ans après sa première parution, le Boréal Express contient encore la plus vivante, la plus complète et la plus variée documentation sur l'histoire qu'on ait mise à la disposition du grand public.

    Le volume II (1760-1810) est prévu pour le printemps 2010 et le volume III (1810-1841) pour l'automne 2010.

empty