Biagini

  • La décroissance est plus que jamais nécessaire. Ces cinquante penseurs - dont les oeuvres très diverses se déploient sur les deux derniers siècles - nous aident à comprendre pourquoi, et nous donnent des pistes pour sortir de la mégamachine et construire une société centrée sur l'humain. Leurs réflexions, profondes, intemporelles et clairvoyantes, exposées ici de manière simple et didactique, remettent radicalement en cause les processus de destruction de l'environnement, le culte de la croissance, l'esprit de calcul, la foi dans les technologies, l'aliénation par la marchandise... Elles en appellent à une sagesse immémoriale : il n'y a de richesse que la vie.

  • Visionnage boulimique de séries, addiction aux jeux vidéo, gamification des activités sociales, consommation devenue divertissement ordinaire, pornographie banalisée, invasion des musées par les marques, etc. Plus aucun espace n'échappe aux productions culturelles du capitalisme hypermoderne. Le culte du fun et de la transgression, le refus immature des contraintes, la quête de sensations fortes, l'exaltation du narcissisme et les bricolages identitaires, fabriquent un nouveau type d'individu.
    Face à cette déferlante, journalistes, chercheurs et intellectuels, y compris les plus subversifs - et peut-être même surtout eux -, ont rendu les armes. À tel point que certains voient dans la culture de masse l'art de notre temps, démocratique et... rebelle. D'autres se contentent d'y dépister les stéréotypes et les rapports de domination et de fantasmer une possible réappropriation des contenus.
    Ce livre prend le contre-pied de ces abdications. Il s'inscrit dans une tradition de critique de l'aliénation, du spectacle et des modes de vie capitaliste, qu'il ravive en démontrant comment les derniers avatars de la culture de masse, omniprésents et plus efficaces que jamais, laminent les sociétés et domestiquent les esprits.

  • Enseignants, intellectuels, soignants, parents, syndicalistes...
    Développent une critique de la numérisation de l'éducation, de la petite enfance à l'université.

  • Une présentation claire et accessible d'une matière importante pour comprendre les enjeux politiques contemporains et acquérir de solides références juridiques qui aideront les étudiants à se situer dans les débats actuels relatifs au régime des libertés en France.
    Une structure en fiches pour fournir une synthèse indiquant clairement les notions essentielles, assurer une préparation efficace aux examens avec des informations régulièrement actualisées et favoriser une consultation rapide sur un point précis (définition, notions, repérage jurisprudentielle).

  • Alors que la révolution industrielle s'apprête à bouleverser tous les rapports sociaux, bris de machines, incendies et émeutes se multiplient dans les manufactures.
    Des artisans refusent de faire le deuil de leurs savoir-faire et de migrer vers les villes. Ils déclarent la guerre aux " machines préjudiciables à la communauté " qu'ils détruisent à coups de masse. Si les luddites anglais sont passés à la postérité, leurs homologues français briseurs de machines - " primitifs " selon les uns, " réactionnaires " selon les autres - ont été jetés aux oubliettes de l'histoire.
    Ce livre entend les réhabiliter et leur redonner une juste place dans une histoire du socialisme jalonnée de grandes batailles durant lesquelles ils se sont illustrés : de la Révolution française aux récentes résistances à la tyrannie technologique, en passant par les journées de juillet 1830, la révolution de 1848 ou encore les années 1980. Cette histoire méconnue du luddisme à la française nous révèle des mouvements souvent peu organisés et parfois spontanés, mais farouches défenseurs de l'égalité sociale et de la liberté quotidienne.
    Contrairement aux idées reçues, on arrête parfois le progrès...

  • La sortie de ce titre est une excellente nouvelle pour les amateurs de conan et les fans de l'auteur de SF michael moorcock. Le personnage d'Elric, créé par Moorcock, et apparu dans la série Conan the Barbarian dans les années 70, revient sur le devant de la scène grâce aux studios Boom! et à la série événement The Balance Lost.
    Dans cette saga réalisée par chris roberson (Superman, iZombie) et francesco Biagini, Elric cherche à rétablir l'équilibre du multivers avant que celui-ci ne s'effondre. Il sera aidé par deux autres créations de Moorcock, corum et Hawkmoon.

  • Après la guerre nucléaire, attaquée de toute part par les mutants, Los Angeles n'est plus qu'un champ de ruines.
    Le parrain de l'ex-cité des anges oblige Nick, un "transporteur" expérimenté, à convoyer un paquet "très spécial" jusqu'à San Francisco. Pour parcourir sans encombre la route la plus dangereuse des USA, Nick s'allie à la jeune et innocente Becki, proie bien tentante pour les mutants en tous genres qui croiseront leur chemin.

  • L'inexistence est principalement connue des juriste en tant que théorie sanctionnatrice des actes administratifs unilatéraux. Or le concept d'inexistence s'applique tant aux contrats administratifs qu'aux décisions de justice et révèle le paradoxe d'être utilisé par le juge administratif dans un souci d'équité, alors qu'il est souvent décrit comme une mise en danger de la sécurité juridique. Cet ouvrage présente la systématisation de l'inexistence et son utilisation fonctionnelle par le juge administratif.

  • L'ANESM a publié des recommandations portant sur le questionnement éthique dans les établissements médico-sociaux en 2010. En effet, les rapports entre personnes dans les établissements médico-sociaux devenus lieu de vie de personnes en situation de vulnérabilité ne peuvent être fondés exclusivement sur l'application stricte des règles du droit et des normes administratives. Les dimensions individuelles et collectives, qu'il faut articuler, génèrent des impératifs contradictoires fondés sur des valeurs ou des normes d'égale importance qui doivent d'être clairement explicitées pour être confrontées. Cet ouvrage, fruit du travail collaboratif de plusieurs équipes de recherche universitaires à l'instigation du Centre de recherche administrative (CRA-EA 3150) de l'Université de Bretagne Occidentale et de l'Espace éthique de Bretagne Occidentale, a pour objectif de confronter des conceptions pluridisciplinaires de l'éthique et les démarches mises en place, avec leurs difficultés pratiques, avec les acteurs chargés de faire vivre le questionnement éthique en pratique.

    L'ouvrage comporte deux parties. La première partie traite de l'identification et du questionnement de l'éthique, vue par des juristes, un philosophe, un sociologue et la présidente d'une association nationale de familles. La deuxième partie de l'ouvrage trace quelques pistes de mise en oeuvre, en s'appuyant notamment sur des témoignages de professionnels impliqués, juriste membre d'un comité d'éthique, responsable d'une association régionale, directeur d'un EHPAD, médecin, et responsable de la délégation territoriale finistérienne de l'ARS de Bretagne.

  • Je n'ai pas, comme Jean Cocteau, choisi de naître à Villefranche-sur-Mer, mais je suis heureux d'y être né.
    Jean Cocteau et moi avons, parmi tant d'autres, aimé cette ville. Nous y avons vécu, nous ne nous sommes jamais rencontrés. En élaborant cet ouvrage, j'ai pourtant avec Jean Cocteau, côtoyé ses admirateurs, rendu visite à ses relations plus ou moins mondaines, partagé ses douleurs et ses peines, et son enthousiasme et la vérité de ses sentiments. Puisque pour lui ni l'espace, ni le temps n'avaient d'existence, nous nous sommes retrouvés dans ces pages que ses séjours dans Villefranche-sur-Mer m'ont inspirées.
    Notre amour commun, mais non dépourvu d'élégance, de cette belle cité en a été le lien. J'ai voulu composer cet ouvrage car, dans mon coeur, Villefranche-sur-Mer et Jean Cocteau sont indissociables. Et comme j'aime l'une et que j'estime l'autre, il me fallait trouver l'entrelacs qui lés fit se connaître, se rencontrer et s'habituer l'une à l'autre jusqu'à ne plus s'oublier après de longues années de vie commune.
    Ce qui me tient à coeur, c'est Villefranche autant que Cocteau et autant que Jean Cocteau avait à coeur Villefranche. Ce sont les racines qui font vivre et les déracinés ont besoin d'elles pour se vivre et être. Ce livre puisse-t-il aider à maintenir vivace la part solaire de ce créateur dont le défaut fut d'avoir trop de génies.

  • Les aventures d'Elric, la création du légendaire Michael Moorcock, remise au goût du jour par Chris Roberson (iZombie), s'achèvent avec ce tome. La terrible force qui menace de perturber l'équilibre entre ordre et chaos, et donc de faire s'écrouler le multivers, est dévoilée !
    Pour sauver tout ce qui existe, une improbable alliance va se former entre les quatre Champions Éternels : Elric, Hawkmoon, Corum et Eric Beck.
    Cela suffira-t-il pour arrêter un dieu ?

  • Cet ouvrage présente sous la forme de fiches synthétiques toutes les notions de Libertés publiques et droits fondamentaux.
    Organisé en trois grandes parties : le cadre des libertés, les libertés individuelles et les libertés collectives, il aborde l'essentiel de la matière.
    Il est destiné aux étudiants en droit (licence 3) ainsi qu'aux préparationnaires de nombreux concours (ENM, CRFPA).

  • Un conflit a éclaté entre l'ordre et le chaos, et c'est à Elric d'en découvrir la raison. Mais le Champion Éternel réussira-t-il à préserver l'équilibre du Multivers ?

  • Sur les rives de la rade de Villefranche-sur-Mer s'élève une ancienne chapelle, appartenant de temps immémorial à la Confrérie des Pêcheurs de la localité. Utilisée comme entrepôt pendant des décennies, après avoir abrité la prud'hommie des pêcheurs, elle est sans grand intérêt artistique jusqu'à ce que Jean Cocteau, grand amoureux de Villefranche-sur-Mer et du Cap Ferrat, ne s'atelle à sa rénovation en 1956-57. L'artiste a offert à la Côte d'Azur un des plus beaux exemples de son talent. Jacques Biagini, par ailleurs déjà auteur d'un bel album sur Cocteau et Villefranche, nous livre dans ce petit livre une réflexion générale sur le grand maître et un historique précis de lédifice.

  • Londres, 1924. Une gigantesque créature extraterrestre de la dimension d'une montagne se matérialise au centre de la ville. Le choc produit par sa seule apparition rend les gens fous. Ils subissent des mutations, s'abandonnent à la violence. Trente ans après, le Dieu cosmique est toujours là, comme
    endormi. Les légendes disent que lorsqu'il se réveillera, ce sera pour achever la destruction de l'univers. Nadia et Seth viennent à Londres pour escalader ce Dieu Montagne et lui voler ses trésors. Mais leur rencontre avec Sparr, vieux magicien qui dit pouvoir vaincre ce Dieu monstrueux, les amènera bien plus loin dans leur quête. Reste à savoir si Sparr est réellement un homme de confiance...

  • Des habitants de zone urbaine ou rurale vivent sans voiture, sans télévision, sans téléphone portable, sans lave-linge, et même parfois sans frigo. tout en étant investis dans la vie locale et en soutenant que l'on est plus heureux en possédant moins. Parmi eux, des jeunes parents intégrés professionnellement refusent l'engrenage des carrières, de l'argent, de la consommation et choisissent plutôt la solidarité et l'épanouissement intellectuel et social. D'autres ont carrément décidé de vivre en autarcie, par exemple dans une maison qu'ils ont construite dans les bois, sans eau ni électricité, « en grève générale quotidienne contre le capitalisme ». D'aucuns refusent un travail aliénant et se tournent vers des métiers artisanaux : cordonniers, ébénistes, brasseurs ou paysans. Certains ont pourtant eu une vie tout ce qu'il y a de plus conformiste, comme cet ancien ingénieur qui gagnait 100 000 euros par an et qui a tout plaqué car sa « vie n'avait aucun sens ».
    Toutes ces trajectoires, bien que très différentes, tentent d'appliquer les principes de la simplicité volontaire : une philosophie pratique selon laquelle la vie se trouve ailleurs que dans l'accumulation indéfi nie et le « tout, tout de suite ».
    Ce livre présente une cinquantaine de parcours singuliers de déclassés volontaires qui nous expliquent les raisons de leurs choix, la manière dont ils vivent, les liens qu'ils tissent, leurs rapports aux autres, à la nature et aux savoir-faire.
    Ils nous racontent comment ils s'efforcent, chacun à leur manière, de s'extirper de la société de consommation et des grands réseaux techniques pour savourer une vie riche de sens, de puissance d'agir et de liberté.

empty