Bertrand Jarry

  • Les Américains ont eu leur Vietnam ! Les Russes auront Adonaï ! Là, au milieu d'une jungle dense, poisseuse et humide, l'ennemi invisible les cerne.

    La flotte russe a atteint Adonaï et découvre qu'une jungle s'étend sur toute la surface de la planète. Après avoir établi une tête de pont, les commissaires lancent une offensive contre les Caméléons, des humanoïdes presque invisibles qui ont mené des raids meurtriers contre les humains. Après des mois de campagne, l'armée s'est enlisée dans une guerre d'usure et les morts se comptent en milliers. Alors, lorsque le sous-lieutenant Orlov et son escouade se retrouvent coupés de leur ligne avec pour seul équipement ce qu'ils portent sur le dos, pour eux, pas d'autre alternative que d'avancer ou de crever...

  • Une planète bleue où l'eau submerge la plupart des terres. Au fond de l'océan et sur les rares sommets émergés subsistent les ruines d'anciennes civilisations qui adoraient une race de pieuvre douée de pouvoirs psychiques... Les gigantesques céphalopodes refont surface pour accueillir les humains qui se sont installés sur les îlots. Mais les aliens ne sont pas aussi pacifiques qu'ils le paraissent et prennent le contrôle de certains humains. Une guerre commence, mais le conflit oppose cette fois l'homme à l'homme.

  • En adoptant la perspective d'autrui, en formant au sens de l'autre, la culture de l'empathie favorise un climat scolaire non seulement propice aux apprentissages mais également à la pluralité interprétative, seul moyen de se prémunir des risques de positions dogmatiques qui n'envisagent jamais l'autre comme une version possible de soi.
    Au fil d'une lecture émaillée d'exemples, le lecteur découvre un système de références pédagogiques et théoriques où le corps occupe sa juste place dans la construction du lien aux autres.
    La première partie de cet ouvrage retrace la genèse d'un questionnement au sujet de l'intérêt d'une éducation - par les corps en mouvement - à l'empathie à l'école. La seconde, plus tournée vers l'action, expose des mises en oeuvre concrètes à l'adresse des adultes qui ont le souci d'une relation pédagogique bienveillante.

  • Merdre.
    Ce premier mot d'Ubu roi, répété par le père ubu tout au long de la pièce, donne le ton de l'oeuvre, dont le scandale à l'époque ne fut pas sans rappeler celui engendré par Victor Hugo lors de la fameuse "bataille d'hernani", en 1829. Parodie grotesque de la tragédie shakespearienne MacBeth, farce de potache, la pièce dynamite les codes du théâtre, le langage et la bienséance. Scène après scène, Ubu devient un inquiétant dictateur, veule, répugnant et monstrueux, qui choque et fait rire.
    Cette "immonde créature", selon le mot de Jarry, est entrée dans la légende du théâtre français. Le texte intégral annoté. Un questionnaire bilan de première lecture. Des questionnaires d'analyse de l'oeuvre. Trois corpus accompagnés de questions d'observation, de travaux d'écriture et de lectures d'images. Une présentation d'Alfred Jarry et de son époque. Un aperçu du genre de l'oeuvre et de sa place dans l'histoire littéraire.

empty