Albin Michel Jeunesse

  • - Dis, maman, est-ce que tu m'aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s'endormir - Hum, eh bien, je vais te dire un secret., répond sa maman.

    Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s'aimer.
    Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d'opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l'imaginaire, de la poésie et de l'humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l'amour est constant et sans condition. Mais c'est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret : « Je t'aime parce que tu es mon enfant / mais que tu ne seras jamais à moi. » Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d'amour.

  • « Un jour, mes parents m'ont dit que j'allais avoir une petite soeur.
    C'est drôle, je ne me souvenais pas leur avoir demandé. » C'est Archibald qui nous fait cet aveu en introduction du nouvel album de Pauline Martin et Astrid Desbordes, qui reprennent ici le personnage de Mon Amour dans le rôle d'un grand frère curieux mais dubitatif face à l'arrivée d'une petite soeur avec laquelle il va désormais devoir compter.
    Au fil des pages, la petite soeur grandit, trouve sa place dans les jeux, dans le coeur, mais aussi dans les inquiétudes d'un grand frère parfois jaloux, souvent tendre et finalement très fier de ce rôle nouveau. Car, nous dit Archibald, « ce que je préfère avec ma petite soeur, c'est être son grand frère ».
    Astrid Desbordes nous surprend une nouvelle fois par la subtilité et l'humour de son propos, remarquablement soutenu par les illustrations de Pauline Martin.

  • Ce soir, la poule attend ses invités, l'ours, l'écureuil et la souris, pour déguster un gâteau au fromage frais. On frappe à la porte... mais c'est un loup, maigre et glacé, qui se présente ! Surmontant sa peur, la poule lui propose de se réchauffer dans la cuisine. Le loup peut y rester mais il ne doit surtout pas se montrer aux invités. Arrivent l'ours, l'écureuil et la souris. Tour à tour ils aperçoivent, à l'insu de la poule, un bout du loup derrière la porte à battants de la cuisine, et déguerpissent ! La poule, fort désappointée, reste seule avec le loup. Et que croyez-vous qu'il arrive ?

    La poule, de justesse, échappe à son destin... Quiproquos, jeu de répétitions, illustrations minimalistes, limpides et d'une expressivité remarquable, tout est là pour rire, même quand on a peur !

  • À première vue, la famille Polipoil ressemble en tout point à une famille classique. Pourtant, à l'observer de plus près, on remarquera un enthousiasme démesuré et un esprit d'initiative hors norme.
    Ainsi, lorsque Maman Polipoil décide un matin d'organiser un goûter, l'événement le plus simple du monde se transforme en aventure extraordinaire.

  • À première vue, la famille Polipoil ressemble en tout point à une famille classique. Pourtant, à l'observer, de plus près, on remarquera un enthousiasme démesuré, un esprit d'initiative hors norme.
    Ainsi, lorsque Papa Polipoil découvre un matin le jardin couvert de neige, il n'en faut pas plus pour que la famille décrète à l'unanimité que c'est Noël...Tous s'affairent alors pour préparer une fête digne de l'événement ; qui à la cuisine, qui à la décoration... Mais lorsque Papa Polipoil décide d'enfiler un costume d'Indien, un terrible malentendu vient quelque peu contrarier la fête...

empty