Agnès Aziza

  • A table, Zouzou refuse de goûter la nouvelle salade que les parents ont préparée. Elle ne connaît pas, donc elle n'aime pas. Grr... ça énerve fortement ses parents : " Goûte et tu verras bien... ". NON.
    Huereusement, Mlle Zouzou a la solution, pour comprendre qu'un grand inconnu est fait de plein de petits connus.
    De retour à table, Zouzou demande quels sont les ingrédients de la salade. Elle se rend compte qu'il y en a plein qu'elle connaît et qu'elle apprécie. Bon, d'accord, elle va goûter.

  • Zouzou et Clara veulent jouer au foot à la récré mais les garçons ne veulent pas d'elles dans leur jeu.
    Grâce aux bons conseils de Mlle Zouzou, les filles prennent le ballon, font une passe et marquent un but...

  • Zouzou adorerait jouer avec les autres enfants de son âge sur la plage, mais sa timidité l'en empêche. Sa maman a beau lui dire : " Va jouer avec eux, tu en meurs d'envie ! ", Zouzou se désole : " J'aimerais tellement mais je n'ose pas ".
    Heureusement, quand Zouzou rêve qu'elle est mademoiselle Zouzou, elle trouve toujours une solution !

  • Quand Zouzou rêve qu'elle est Mademoiselle Zouzou, elle trouve toujours une solution à ses problèmes. T'as gagné parce que t'es la chouchoute ! Dit Sabine à Zouzou. Et si c'était vrai ? Mais comment savoir ? Viiiite, Mademoiselle Zouzou, viens l'aider !

  • « Les garçons ne pleurent pas alors que les filles pleurent tout le temps »
    Par exemple :
    À la récré, si Lola se dispute avec Fatoumata, elle va lui dire : « Tes méchante ! » puis partir en pleurant. Louis, en revanche, dira à Éric : « Tes méchant ! » et se battra avec lui ! De même si la maîtresse gronde Lola, elle va avoir les larmes aux yeux alors que Louis va serrer les poings et faire la tête. Cest ainsi, les filles sont plus sensibles et ont la larme facile, pas les garçons.
    Oui mais?
    Essayons de comprendre doù vient ce drôle de phénomène Souvent, cela vient de léducation : on apprend aux garçons à ne pas pleurer et aux filles à ne pas exprimer de la colère par exemple. Il y a très longtemps, on pensait que pleurer, cétait être faible et un garçon devait être fort. Les filles, elles, devaient rester gentilles alors se mettre en colère, cétait être vilaine. Il en reste des traces aujourdhui !
    Et puis, tout dépend aussi de sa sensibilité. Il y a des personnes qui sont plus sensibles que dautres comme il y en a qui sont plus doués pour jouer au basket que dautres. On est tous différents et on ne réagit pas de la même manière à une même chose. Cest aussi ça le sel de la vie !
    Conclusion
    Que lon soit un garçon ou une fille, pleurer soulage quand on est triste, et ça permet dêtre consolé. Cest une réaction naturelle à une émotion quelle soit de la colère, de la peur, ou de la peine Pleurer ne signifie pas quon est faible, bien au contraire. Montrer ses émotions peut être une force. Si, en fait, ça voulait dire : moi aussi, jai un c½ur ? Et puis, pleurer est une des spécificités de tous les humains. Il ny a donc pas de honte à pleurer.
    Mais il faut savoir pourquoi on pleure. Si cest parce quon éprouve de la colère, il vaut mieux la laisser sexprimer plutôt que de la transformer en pleurs. De plus, pleurer dès quon a une contrariété nest pas une solution. Parfois même, certains problèmes peuvent se résoudre facilement, si on prend le temps de réfléchir et ensuite dagir. Se morfondre naide pas à trouver la solution.
    Et toi quen penses-tu ?
    Est-ce que ça tarrive de pleurer ? As-tu honte de pleurer devant du monde ?
    Connais-tu des personnes qui ne pleurent jamais ?

    Présentation de lauteur et de lillustrateur
    Agnès Aziza est née en 1968 et vit à Paris. Scénariste pour la télévision depuis 1996, elle écrit également pour la jeunesse depuis 2003 : elle a inventé le personnage de Mlle Zouzou que lon trouve tous les mois dans le magazine Les ptites princesses. Elle est aussi auteur de romans pour les 8-12 ans pour le magazine Les ptites sorcières et de récits historiques parus dans Je lis des histoires vraies chez Fleurus Presse. Elle signe ici son premier livre pour Oskar.
    Manu Boisteau est né à Angers en 1969 et vit à Paris. Après une formation en expression visuelle à lÉcole Estienne dont il est sorti diplômé en 1991, il se tourne vers le graphisme et lillustration. Manu Boisteau est surtout connu pour ses illustrations dans les magazines et dans des ouvrages à destination de la jeunesse. Il a, entre autres, publié chez Bayard, La Martinière Jeunesse et Thierry Magnier.


  • A la récréation, Zouzou se dispute avec sa meilleure amie, Clara. C'est certain, elles ne se parleront plus jamais. Mais comment ne plus rien partager avec celle qu'on connaît depuis la maternelle ?
    Heureusement, la météorologue Mademoiselle Zouzou va l'aider à comprendre que les disputes entre amies, c'est comme les orages d'été. Ça fait beaucoup de bruit, c'est impressionnant et on pense que ça ne s'arrêtera jamais, mais le soleil revient toujours après la pluie !

  • Zouzou adorerait donner à manger une pomme au cheval, mais sa peur l'en empêche.
    Heureusement, Mlle Zouzou a toujours la solution : elle réussit à aider la sorcière Ignominie à surmonter sa peur du vertige. Ça n'est pas facile, c'est sûr mais c'est faisable, et surtout, ça en vaut la peine ! Zouzou a bien compris le conseil !

  • Dans lAntiquité, les Grecs « interrogeaient » toujours les dieux avant de prendre une décision importante. À Delphes, on raconte même quApollon sadressait aux hommes par lintermédiaire dun oracle. Cette mystérieuse jeune fille qui connaissait lavenir et parlait au nom des dieux sappelait la Pythie. À Porynthe, sur lîle de Rhodes, la rivière en crue a emporté les constructions. Le peuple ne sait pas où reconstruire le village et espère que la Pythie pourra leur donner une réponse. Cest le jeune Takis qui est envoyé à Delphes pour consulter cet oracle. Mais le voyage est long et parsemé dembûches


    Présentation de lauteur
    Agnès Aziza est née en 1968 et vit à Paris. Scénariste pour la télévision depuis 1996, elle écrit également pour la jeunesse depuis 2003 : elle a inventé le personnage de Mlle Zouzou que lon trouve tous les mois dans le magazine Les ptites princesses. Elle est aussi auteur de romans pour les 8-12 ans pour le magazine Les ptites sorcières et de récits historiques parus dans Je lis des histoires vraies chez Fleurus Presse.
    Marie-Noëlle Pichard vit à Paris. Elle a grandi auprès d'un père dessinateur de B.D., mais décide de devenir archéologue. Puis elle s'aperçoit que le dessin permet de vivre des aventures aussi passionnantes que l'archéologie. Elle se lance alors dans le périlleux métier dillustratrice. Depuis, elle navigue entre passé et présent au gré des images quelle crée pour la presse jeunesse et l'édition. Marie-Noëlle Pichard travaille depuis 1999 pour le magazine Je lis des histoires vraies.


  • À la plage, Zouzou vient de fabriquer un magnifique château de sable quand, patatras ! la mer vient tout casser. Zouzou est inconsolable.

    - Je le voulais pour toujours, mon château ! sanglote-t-elle.

    Viiiiite, Mademoiselle Zouzou, viens l'aider !

  • C'est la fête des pères. Zouzou et son frère Rémi ont décidé de fabriquer un cadeau à deux, mais ils n'arrivent pas du tout à travailler ensemble...
    - Mon idée est meilleure ! dit Zouzou.
    - Ce n'est pas ce que tu devais faire ! répond Rémi furieux.
    Viiiiite, Mademoiselle Zouzou, viens les aider !

  • Zouzou cherche partout son choulou chéri, mais personne ne la vu. Pire : personne ne comprend de quoi il s´agit ! Mlle Zouzou, peintre interplanétaire, lui vient en aide. Elle va lui montre à quel point il est important de prendre le temps de se faire comprendre par les autres...

  • Zouzou s'est fait photographier avec le Père Noël exactement au même moment que son ami Malo. Pourtant, ils n'étaient pas ensemble... Quel est donc ce mystère ? Comment fait le Père Noël pour être partout à la fois ?
    La nuit de Noël, Mademoiselle Zouzou est appelée en catastrophe par le Père Noël. Sa machine est cassée et il a besoin d'urgence des talents de la géniale réparatrice pour la faire fonctionner. Sans elle, il ne peut pas distribuer ses cadeaux aux enfants du monde entier. Mademoiselle Zouzou découvrealors comment le Père Noël fait pour être partout à la fois ! Mais Chuuut, c'est un secret qu'il ne faut surtout pas répéter !

  • Quand Zouzou rêve qu'elle est Mademoiselle Zouzou, elle trouve toujours une solution à ses problèmes. Au lit ! dit maman. Oh non... répond Zouzou, je veux me coucher quand je veux ! Quand tu seras grande. Je veux être grande tout de suite ! Viiiiite, Mademoiselle Zouzou, viens l'aider !

  • Vanessa, 15 ans, se souvient du jour où son frère a eu un accident de scooter. Après une dispute au petit déjeuner elle quitte la maison fâchée pour se rendre au collège où son père viendra la chercher quelques heures plus tard. Henri a été renversé par une voiture, les médecins sont en train de l'opérer. Vanessa peine à comprendre entourée de ses grands-parents avant que le pire n'advienne : Henri ne s'est pas réveillé, son coeur à lâché. Il lui faut alors affronter l'inacceptable et comprendre que la mort fait aussi partie de la vie.

  • Le cheval de Troie

    Agnès Aziza

    Dans lAntiquité, une guerre éclate entre les Grecs et les Troyens. Située sur la côte de lactuelle Turquie, la ville de Troie subit un siège de dix ans. Les deux armées étant aussi fortes lune que lautre, la guerre séternise. Seul un homme, prénommé Ulysse, sera capable de mettre fin à ce conflit, non par la force mais par la ruse


    Présentation de lauteur
    Agnès Aziza est née en 1968 et vit à Paris. Scénariste pour la télévision depuis 1996, elle écrit également pour la jeunesse depuis 2003 : elle a inventé le personnage de Mlle Zouzou que lon trouve tous les mois dans le magazine Les ptites princesses. Elle est aussi auteur de romans pour les 8-12 ans pour le magazine Les ptites sorcières et de récits historiques parus dans Je lis des histoires vraies chez Fleurus Presse.
    Erwan Fagès est né en 1969 à Paris et vit à Malakoff. En 1988, il obtient le diplôme du concours général d'arts plastiques, puis fait ses études supérieures aux Beaux-Arts de Rennes jusqu'en 1991. C'est durant cette période qu'il fait la connaissance de David Chauvel avec qui il pose les bases du scénario de Black Mary, bd publiée chez Glénat. Il est également illustrateur pour lédition et la presse jeunesse et travaille pour Le Seuil, Flammarion, Milan Presse, Fleurus presse ou Bayard. Aux éditions Oskar, il a illustré Les Sans-Papys de Bruno Paquelier, roman sélectionné pour le Prix Chronos 2010 dans la catégorie CM1-CM2.


  • Aujourd´hui, Zouzou n´a rien compris aux explications de la maîtresse. Elle n´ose pas lui demander de réexpliquer, de peur d´avoir l´air idiot devant toute la classe. Mlle Zouzou, super coiffeuse vient à son secours ! Elle sait qu´en toute situation, il vaut mieux poser des questions lorsqu´on ne sait pas. C´est comme ça qu´on apprend !

  • - Allez Zouzou, essaie encore une fois de faire sauter ta crêpe, dit sa grand-mère.
    - Je suis nulle, s'exclame Zouzou entre deux sanglots. Jamais je n'y arriverai !
    Viiiiite, Mademoiselle Zouzou, viens l'aider !

  • Aujourd'hui, c'est la rentrée des classes. Mais Zouzou ne veut pas du tout aller à l'école. Travailler toute la journée, non merci ! - Je veux rester en vacances ! sanglote-t-elle. Viiiiite, Mademoiselle Zouzou, viens l'aider !

  • Quand Zouzou rêve qu'elle est Mademoiselle Zouzou, elle trouve toujours une solution à ses problèmes. Ah quel désordre ! Range ta chambre tout de suite ! dit Papa. Oh non, supplie Zouzou, il y en a trop partout ! Viiite, Mademoiselle Zouzou, viens l'aider !

  • Catastrophe ! Zouzou n'arrive pas à réciter sa poésie. Impossible, elle la connaît par coeur ! Mais que se passe-t-il ? Viiiiite, Mademoiselle Zouzou, viens l'aider !

  • Cet ouvrage s'interroge sur les idées toutes faites qui circulent sur les filles et les garçons aussi bien à l'école qu'en famille, à la télévision et même dans notre propre tête...
    Mais ces préjugés sont-­-ils bien fondés ?
    Faut-­-il toujours être d'accord avec eux ?
    Ce livre contient 28 idées reçues sur les filles et les garçons, ainsi que des explications et des exemples permettant de réfléchir par soi-­-même et de partager son avis avec celui des autres, afin de mieux décider ce que l'on doit en penser.
    « Les garçons ne pleurent pas alors que les filles pleurent tout le temps. » ;
    « Il y a des métiers de filles et des métiers de garçons » ;
    « Les filles ne savent pas conduire alors que les garçons sont des as du volant. » ;
    « Les garçons sont des scientifiques, les filles sont des littéraires. » ;
    « En classe, les garçons sont turbulents alors que les filles sont calmes » ;
    « Les filles savent mieux s'y prendre avec les bébés que les garçons. » ;
    « Les filles sont plus ordonnées que les garçons. » ;
    « Les filles sont plus peureuses que les garçons. ».

  • Dans la région de Naples en Italie, le 24 août 79, un volcan entre en éruption. À l'époque, personne ne se doute que le Vésuve, qui domine Pompéi, est en fait un redoutable volcan. L'éruption est si soudaine que la panique s'empare de la ville et chacun tente de suivre pour échapper à la mort.

    Agnès Aziza est née en 1968 et vit à Paris. Scénariste pour la télévision depuis 1996, elle écrit également pour la jeunesse depuis 2003 : elle a inventé le personnage de Mlle Zouzou que l'on trouve tous les mois dans le magazine Les p'tites princesses. Elle est aussi auteur de romans pour les 8-12 ans pour le magazine Les p'tites sorcières et de récits historiques parus dans Je lis des histoires vraies chez Fleurus Presse.
    Jean-François Dumont est né à Paris en 1959, et vit maintenant à Rennes. Après avoir étudié l'architecture, il se consacre au dessin. Il a illustré de nombreux ouvrages pour le Père Castor dont Un bleu si bleu (Prix Saint-Exupéry, 2004). Il a également prêté son talent à l'illustration de grands classiques comme Pinocchio et L'Île au trésor.

  • Cette année, Zouzou part en vacances toute seule avec ses meilleures copines Clara et Lulu, pour la première fois !

    Mais au moment, du départ, elle est prise d´un affreux doute : et si ses parents l´oubliaient pendant son absence ?

    Heureusement, Mlle Zouzou est une spécialiste des questions sans réponses et va l´aider à trouver la solution : on n´oublie tout simplement pas les gens que l´on aime, car c´est la mémoire du coeur !

  • Catastrophe, Zouzou, Lulu et Clara arrivent à l'école avec le même cartable.
    - Vous m'avez copiée ! s'exclame Zouzou furieuse.
    - Non, c'est vous les copieuses ! répond Lulu en colère.
    - C'est MON cartable ! crie Clara.
    Heureusement, Mademoiselle Zouzou va trouver la solution !

empty