Europeenne De Magazines

  • « Avec plus de 25 années consacrées à la sécurité des personnes...
    De simple agent de surveillance dans un grand groupe de distribution, en passant par la sécurité incendie ou encore à la sécurité et au contrôle des transports public. Sapeur-Pompier volontaire pendant 6 ans. Sous-Officier de réserve dans l'Armée de Terre et Moniteur T.I.O.R. (Techniques d'Interventions Opérationnelles Rapprochées), avec 10 missions à mon actif.
    Actuellement fonctionnaire dans l'Administration Pénitentiaire. J'ai mené plusieurs carrières et vécu 1000 vies... Diplômé d'état en activés pugilistiques, mentions sports de contacts.
    Titulaire de plusieurs diplômes d'enseignant dans différentes disciplines dont je fusse pour certaines Champion de France...
    Mon parcours professionnel est à l'image de mon parcours sportif, riche d'expériences, de découvertes et d'accumulation de savoir. De ce parcours de vie, de cette expérience, de cette richesse technique est né le S.O.C.C.C. la Synthèse de cette accumulation de techniques et de savoirs, pour riposter (agir), de la manière la plus efficace et adaptée possible ».
    Ce livre est dédié à tous les personnels oeuvrant pour la sécurité et la protection.

  • Après plus de cinquante ans de pratique des arts martiaux, après avoir étudié auprès des plus grands Maitres en Europe, Asie et Amérique, après avoir tourné un grand nombre de DVD, le Grand Maitre Jean Paul BINDEL 10e Dan vous propose avec l'aide de son assistant Giovanni VERRECCHIA 6e Degré en Kyusho Jitsu le second tome de leur ouvrage sur l'Art ultime des points de pression.
    Cet art permettant d'utiliser les points d'acupuncture pour le combat a été tenu secret pendant des siècles.
    Il n'était enseigné que de façon ésotérique aux pratiquants avancés, en général sous la forme de Katas ou Taos dont il fallait avoir la clé pour comprendre le sens caché des mouvements.
    Dans ce second tome il sera aussi traité de cette « science de l'urgence » que sont les KUATSUS. Certes, le Kuatsu n'est pas une médecine thérapeutique complète comme l'acupuncture, mais il peut tout de même être très utile.
    Par sa connaissance, un pratiquant d'Arts martiaux expérimenté est capable de réanimer une personne tombée en syncope ou d'atténuer une douleur suite à une contusion ou un étranglement par exemple.

  • Ce livre tout en images s'adresse aux débutants, aux pratiquants confirmés et aux ceintures noires.
    Maître Park démontre en les commentant les huit Tae Geug Poomsae de base nécessaires à l'obtention de la ceinture noire 1er dan ; il vous révèle en outre les redoutables techniques de Hoshinsool (Self-défense du Taekwondo), si utiles pour faire face aux situations les plus dangereuses de la vie courante.
    Très attaché aux traditions de son art, Maître Park a souhaité en outre faire profiter les pratiquants français de ses recherches les plus récentes dans cet ouvrage indispensable à tous les passionnés de Taekwondo, et réalisé avec le soutien de la Fédération mondiale de Taekwondo (WTF).
    Bonus : ce livre a été enrichi d'un lexique franco-coréen regroupant la plupart des termes techniques. Il vous initie à l'histoire du Taekwondo, avec des explications simples sur certains concepts philosophiques, et des informations utiles sur la culture coréenne.
    Et surtout de précieux conseils techniques sur les façons de s'entraîner et de progresser dans la pratique de cet art martial si populaire dans le monde.

  • Il existe trois différents êtres en chacun de nous :
    Qui nous sommes dans les yeux de l'autre ou son interprétation de nous-mêmes.
    Quelle image de nous-mêmes nous projetons.
    Qui nous sommes vraiment.
    Bruce Lee a existé, nous connaissons le mythe, qui était l'homme ?
    Les élèves de Bruce Lee de Seattle ne le connaissaient pas comme un mythe mais comme un adolescent plein d'énergie et qui devint leur copain.
    J'ai écrit ce livre pour honorer leur expérience.

  • Que vous soyez débutants ou confirmés, de la ceinture blanche à la ceinture noire, ce nouveau manuel de karaté SHITO-RYU vous aidera à progresser en renouant avec les arts martiaux d'Okinawa, le berceau de la voie du combat à mains nues.
    Au carrefour des styles SHOTOKAN, WADO-RYU et GOJU- RYU, la méthode SHITO-RYU est incontournable.
    Surtout pour ceux et celles qui veulent comprendre le sens caché de la plupart des techniques courantes du karaté moderne.
    Dans ce guide pratique tout en images, MABUNI Sôke nous offre d'exécuter pour la première fois des fondamentaux de son école, bien connue de Mexico à St-Petersbourg, ainsi que le kata Haü-Pha, adapté de la forme enseignée par son père, élève des maîtres ITOSU et HIGAONNA.

  • Sifu Didier Beddar, précurseur du Wing Chun en France, vous propose à travers cet ouvrage un voyage au coeur du style chinois le plus expéditif. Fondé par cinq grands maîtres, le Wing Chun, ancêtre du Jeet Kune Do élaboré par Bruce Lee, réunit les techniques les plus efficaces des différentes formes de kung fu. Sifu Didier Beddar a conçu ce livre tel un manuel pour permettre une compréhension optimale de la discipline.

  • Le Wing Chun est actuellement un des styles de Kung Fu qui connaît le plus grand développement : son efficacité, sa sobriété et la clarté de ses principes séduisent toujours plus de pratiquants. Dans les Arts Martiaux Traditionnels, la transmission est un facteur essentiel. Il est crucial d'être en liaison avec la source originelle de l'Art. Didier Beddar est l'un des rares privilégiés à avoir étudié à plein temps avec l'un des disciples directs du grand aître Yip Man. Reconnu par ces disciples directs comme la nouvelle génération du Wing Chun Traditionnel, il doit à son tour transmettre l'enseignement reçu, le plus fidèlement possible. Avec cet ouvrage, vous découvrirez le premier enchaînement technique du style : Shil Lim Tao (littéralement : la petite idée), qui résume les principes du système : théorie du centre, poussée constante, utilisation simultanée des deux bras,... ainsi que l'étroite interaction entre interne et externe qui font du Wing Chun un style si passionnant à étudier.

  • 7e Dan fédéral FFK après 45 ans de pratique du Kyokushin, Bertrand Kron est l'un des très rares Shihan de ce style en France. Avec un enseignement très ouvert issu de nombreux stages à travers le Monde, il a passé son 4e Dan lors du camp mythique de Mitsumine au Japon devant l'élite du Kyokushin mondial, jusqu'à un 6e Dan en 2008 obtenu des mains même d'une légende du Kyokushin en Europe - Shihan Loek Hollander !
    Bertrand Kron a aussi effectué de nombreuses recherches personnelles sur la biomécanique appliqué au Kyokushin, à partir de ses études de médecine d'une part, mais aussi des enseignements de son Brevet d'état de second degré.
    Dans un but de compréhension des mouvements, les photos techniques présentées sont complétées d'images de mouvements intermédiaires (préparation, transfert de poids, armés, protections, etc.) dans l'intérêt du lecteur et de l'apprentissage. De même, à chaque fois qu'un point important ne peut être compris par l'image (balance de poids, biomécanique, spécificité d'une technique, etc.), l'auteur s'est attaché à apporter le maximum de précisions dans le texte.
    La technique du Kyokushin est ici abordée jusque dans ses moindres détails selon la progression de passage de grades déterminée par Maître Masutatsu Oyama, le fondateur du style. Mais cette série d'ouvrages se voulant encyclopédique, il sera facile à chacun, grâce à un index détaillé en fin d'ouvrage, de retrouver chaque technique qui ne serait pas au même niveau d'exigence de grade dans son propre groupe d'obédience. L'auteur a tenu à rajouter aussi au contenu de cette encyclopédie des exercices qui étaient enseignés par Maître Oyama, même s'ils ne sont pas exigés dans le programme de grades. Enfin, certaines techniques d'apparition récente sont incluses pour ne pas figer ce style dans une sclérose qui serait à l'opposé des idées que Sosai prônait dans son enseignement.
    Si cet ouvrage est à lui seul un «dictionnaire» du Kyokushin, il n'est que le maillon de l'encyclopédie technique constituée des autres livres de la collection qui abordent chaque Kata, chaque exercice, chaque domaine de ce qui va constituer pour le pratiquant un ensemble de progression depuis la ceinture blanche jusqu'aux plus hauts des grades de ce style.

  • Simple et efficace Self-défense réaliste pour tous Le Kubotan est un objet d'une douzaine de centimètres de long en forme de stylo utilisé dans le monde de la self-défense par divers arts martiaux tels que le Kobudo, l'Arnis moderne, l'ATK, le Krav Maga et le Ju-Jitsu.
    A l'aide de nombreuses illustrations et explications précises, ce livre présente des techniques spécialement développées pour la self-défense. Toutes les techniques sont simples et accessibles à tous.
    Ces techniques sont également parfaitement adaptées au personnel de sécurité et à la police. Aucun dojo ne devrait se passer du Kubotan.

  • Franck Ropers est titulaire d'un diplôme indonésien de Penchak Silat. Spécialiste de la Self-Défense, il nous propose dans ce livre des techniques simples à la portée de tous. STRATÉGIES DE COMBAT : Les frappes en rafales La défense agressive La défense en milieu urbain La défenses contre bâtons et couteaux LES POINTS VITAUX : Comment les atteindre TECHNIQUES : Les meilleurs enchaînements.

  • 7e Dan fédéral FFK après 45 ans de pratique du Kyokushin, Bertrand Kron est l'un des très rares Shihan de ce style en France. Avec un enseignement très ouvert issu de nombreux stages à travers le Monde, il a passé son 4e Dan lors du camp mythique de Mitsumine au Japon devant l'élite du Kyokushin mondial, jusqu'à un 6e Dan en 2008 obtenu des mains même d'une légende du Kyokushin en Europe - Shihan Loek Hollander !
    Bertrand Kron a aussi effectué de nombreuses recherches personnelles sur la biomécanique appliqué au Kyokushin, à partir de ses études de médecine d'une part, mais aussi des enseignements de son Brevet d'état de second degré.
    Dans un but de compréhension des mouvements, les photos techniques présentées sont complétées d'images de mouvements intermédiaires (préparation, transfert de poids, armés, protections, etc.) dans l'intérêt du lecteur et de l'apprentissage. De même, à chaque fois qu'un point important ne peut être compris par l'image (balance de poids, biomécanique, spécificité d'une technique, etc.), l'auteur s'est attaché à apporter le maximum de précisions dans le texte.
    La technique du Kyokushin est ici abordée jusque dans ses moindres détails selon la progression de passage de grades déterminée par Maître Masutatsu Oyama, le fondateur du style. Mais cette série d'ouvrages se voulant encyclopédique, il sera facile à chacun, grâce à un index détaillé en fin d'ouvrage, de retrouver chaque technique qui ne serait pas au même niveau d'exigence de grade dans son propre groupe d'obédience. L'auteur a tenu à rajouter aussi au contenu de cette encyclopédie des exercices qui étaient enseignés par Maître Oyama, même s'ils ne sont pas exigés dans le programme de grades. Enfin, certaines techniques d'apparition récente sont incluses pour ne pas figer ce style dans une sclérose qui serait à l'opposé des idées que Sosai prônait dans son enseignement.
    Si cet ouvrage est à lui seul un «dictionnaire» du Kyokushin, il n'est que le maillon de l'encyclopédie technique constituée des autres livres de la collection qui abordent chaque Kata, chaque exercice, chaque domaine de ce qui va constituer pour le pratiquant un ensemble de progression depuis la ceinture blanche jusqu'aux plus hauts des grades de ce style.

  • Dans un but de compréhension des mouvements, les photos techniques présentées sont complétées d'images de mouvements intermédiaires (préparation, transfert de poids, armés, protections, etc.) dans l'intérêt du lecteur et de l'apprentissage. De même, à chaque fois qu'un point important ne peut être compris par l'image (balance de poids, biomécanique, spécificité d'une technique, etc.), l'auteur s'est attaché à apporter le maximum de précisions dans le texte.
    La technique du Kyokushin est ici abordée jusque dans ses moindres détails selon la progression de passage de grades déterminée par Maître Masutatsu Oyama, le fondateur du style. Mais cette série d'ouvrages se voulant encyclopédique, il sera facile à chacun, grâce à un index détaillé en fin d'ouvrage, de retrouver chaque technique qui ne serait pas au même niveau d'exigence de grade dans son propre groupe d'obédience. L'auteur a tenu à rajouter aussi au contenu de cette encyclopédie des exercices qui étaient enseignés par Maître Oyama, même s'ils ne sont pas exigés dans le programme de grades. Enfin, certaines techniques d'apparition récente sont incluses pour ne pas figer ce style dans une sclérose qui serait à l'opposé des idées que Sosai prônait dans son enseignement.
    Si cet ouvrage est à lui seul un «dictionnaire» du Kyokushin, il n'est que le maillon de l'encyclopédie technique constituée des autres livres de la collection qui abordent chaque Kata, chaque exercice, chaque domaine de ce qui va constituer pour le pratiquant un ensemble de progression depuis la ceinture blanche jusqu'aux plus hauts des grades de ce style.

  • Dans un but de compréhension des mouvements, les photos techniques présentées sont complétées d'images de mouvements intermédiaires (préparation, transfert de poids, armés, protections, etc.) dans l'intérêt du lecteur et de l'apprentissage. De même, à chaque fois qu'un point important ne peut être compris par l'image (balance de poids, biomécanique, spécificité d'une technique, etc.), l'auteur s'est attaché à apporter le maximum de précisions dans le texte.
    La technique du Kyokushin est ici abordée jusque dans ses moindres détails selon la progression de passage de grades déterminée par Maître Masutatsu Oyama, le fondateur du style. Mais cette série d'ouvrages se voulant encyclopédique, il sera facile à chacun, grâce à un index détaillé en fin d'ouvrage, de retrouver chaque technique qui ne serait pas au même niveau d'exigence de grade dans son propre groupe d'obédience. L'auteur a tenu à rajouter aussi au contenu de cette encyclopédie des exercices qui étaient enseignés par Maître Oyama, même s'ils ne sont pas exigés dans le programme de grades. Enfin, certaines techniques d'apparition récente sont incluses pour ne pas figer ce style dans une sclérose qui serait à l'opposé des idées que Sosai prônait dans son enseignement.
    Si cet ouvrage est à lui seul un «dictionnaire» du Kyokushin, il n'est que le maillon de l'encyclopédie technique constituée des autres livres de la collection qui abordent chaque Kata, chaque exercice, chaque domaine de ce qui va constituer pour le pratiquant un ensemble de progression depuis la ceinture blanche jusqu'aux plus hauts des grades de ce style.

  • Dans un but de compréhension des mouvements, les photos techniques présentées sont complétées d'images de mouvements intermédiaires (préparation, transfert de poids, armés, protections, etc.) dans l'intérêt du lecteur et de l'apprentissage. De même, à chaque fois qu'un point important ne peut être compris par l'image (balance de poids, biomécanique, spécificité d'une technique, etc.), l'auteur s'est attaché à apporter le maximum de précisions dans le texte.
    La technique du Kyokushin est ici abordée jusque dans ses moindres détails selon la progression de passage de grades déterminée par Maître Masutatsu Oyama, le fondateur du style. Mais cette série d'ouvrages se voulant encyclopédique, il sera facile à chacun, grâce à un index détaillé en fin d'ouvrage, de retrouver chaque technique qui ne serait pas au même niveau d'exigence de grade dans son propre groupe d'obédience. L'auteur a tenu à rajouter aussi au contenu de cette encyclopédie des exercices qui étaient enseignés par Maître Oyama, même s'ils ne sont pas exigés dans le programme de grades. Enfin, certaines techniques d'apparition récente sont incluses pour ne pas figer ce style dans une sclérose qui serait à l'opposé des idées que Sosai prônait dans son enseignement.
    Si cet ouvrage est à lui seul un «dictionnaire» du Kyokushin, il n'est que le maillon de l'encyclopédie technique constituée des autres livres de la collection qui abordent chaque Kata, chaque exercice, chaque domaine de ce qui va constituer pour le pratiquant un ensemble de progression depuis la ceinture blanche jusqu'aux plus hauts des grades de ce style.

  • Les arts martiaux philippins connus sous les termes Kali, Arnis ou Eskrima, sont des systèmes de combat complets et à toutes distances. Appréciés plus spécialement pour leurs techniques d'armes telles que le bâton ou le couteau, ils sont aussi de redoutables systèmes de combat à mains nues et de défense contre les armes blanches.

  • "Self-Défense... vaste sujet que beaucoup s'approprie, croyant détenir la vérité...
    Mais quelle vérité ? Qui peut vous assurer que son système est le meilleur ?
    Je vous propose dans ce livre une méthode efficace, qui demande du travail mais une méthode qui a fait ses preuves, autant dans le cadre professionnel que dans le cadre privé.
    Tout le monde peut s'y retrouver et incorporer mes techniques dans son style.
    Sambo, « SAMOZACHITA BEZ OROUGIA » auto défense sans arme...
    Style de combat créé dans l'ex URSS pour l'armée et la police, mais aussi discipline sportive devenue sport national en Russie.
    J'ai découvert le Sambo en 1985, j'y ai alors consacré tout mon temps afin de découvrir cet art complet. J'ai passé, depuis cette découverte, mon temps à voyager en Russie pour rencontrer les plus grands dont Oleg Taktarov (UFC 6), David Rudman multiple champion du monde et fondateur du célèbre Sambo 70 à Moscou, Igor Yakimov la bible du Sambo, ancien militaire des forces spéciales...
    Je vous invite à découvrir quelques techniques qui pourraient vous sauver lors d'une agression ou bien de maitriser un individu dans un cadre professionnel...
    Je vous invite à partager ma passion et je vous souhaite une bonne lecture !!!".
    Hervé GHELDMAN.
    Multiple champion du Monde de Combat-Sambo.

  • Il contient une présentation de chaque technique et mouvement de base du Jiu-Jitsu Brésilien, détaillés étape par étape et complétés par de nombreuses prises de vue ; ces mêmes techniques vous sont présentées filmées dans le DVD offert avec l'ouvrage. Il s'adresse aux pratiquants d'arts martiaux (Ju-Jitsu Traditionnel, Judo, Vale Tudo, combat libre et toute personne voulant parfaire ses techniques de clés,...) et aux passionnés des sports brésiliens.
    Ce produit est unique de par sa qualité et son interaction entre le livre et le DVD. Une mise en page claire permettant de comprendre chaque mouvement (photographiés en plans larges et en gros plans), pour découvrir et approfondir ses connaissances dans le Jiu-Jitsu Brésilien.
    Le Jiu-Jitsu Brésilien, est un art martial brésilien, une forme de Ju-Jitsu pratiquée au Brésil, importé par Mitsuyo Maéda (1879-1941) et développé par la famille Gracie. C'est un art martial jeune et en permanente évolution. Issu du Ju-Jitsu japonais, le Jiu-Jitsu Brésilien est une lutte au sol se pratiquant avec ou sans kimono. Chaque technique de finalisation se termine soit par un étranglement soit par une luxation (nuque, épaule, coude, poignet, hanche, genou, cheville) et sans torsion articulaire.
    Contrairement à la majorité des arts martiaux, qui privilégient le combat debout, pieds et poings, le Jiu-Jitsu Brésilien se focalise sur le combat au sol, domaine extrêment technique où le gabarit joue moins. L'expérience montre en outre que les bagarres de rue entre deux adversaires se terminent souvent au sol.


  • devant le succès du krav-maga, pratiqué aujourd'hui par plusieurs milliers de licenciés en europe, garçons et filles de tous âges, richard douieb redouble d'efforts pour préserver la richesse et les valeurs de l'enseignement d'imi lichtenfeld, le fondateur du krav-maga, qui fut son maître et son ami.
    afin de permettre au plus grand nombre de découvrir les trésors d'efficacité du krav-maga, l'infatigable ambassadeur de cette méthode de combat rapproché (krav-maga en hébreu) a rédigé un programme technique officiel par ceinture, pour tous ses clubs, affiliés à la fédération française de karaté. voici le premier tome de cette collection pratique, déjà déclinée en dvd ; " j'apprends le krav-maga ceinture jaune & ceinture orange " vous permettra de comprendre les techniques fondamentales en suivant des séries photos commentées et enrichies de conseils pratiques.
    positions de bases, coups de poing, coups de pied, coups de coude, déplacements, esquives, enchaînements, vous saurez tout sur les techniques à connaître pour mériter les ceintures jaune et orange, seuls grades désormais reconnus par les instances officielles.

  • Programmes ceinture marron: Richard Douieb est le grand pionnier et le grand codificateur du Krav-Maga en France et en Europe. Ancien élève du fondateur du Krav-Maga, Imi Lichtenfeld, il a lui-même formé un nombre important de ceintures noires et de professeurs qui constituent aujourd'hui une grande partie des cadres de la discipline en Europe. Ceinture noire, diplômé d'état, Richard Douieb se consacre au développement du Krav-Maga au sein de la Fédération Européenne de Krav Maga (F.E.K.M.) qui entend enseigner et préserver le plus haut standard possible pour la discipline, tant sur le plan technique que éthique et philosophique.
    En général à propos du Krav-Maga - Aujourd'hui le Krav-Maga connaît un vrai succès populaire. C'est une satisfaction personnelle importante d'autant que lorsque j'ai ouvert la première école en Europe nous étions trois, moi compris. Les gens étaient dubitatifs sur cette nouvelle méthode qui enfreignait tous les codes convenus.
    Depuis 1987 le succès du Krav-Maga s'est installé peu à peu jusqu'à ce que notre fédération atteigne plus de 13 500 licenciés dans 10 pays européens dont une grande majorité en France.
    Inévitablement, avec cet engouement progressif, notre discipline a attiré la convoitise de gens qui se sont instaurés enseignants sans formation réelle. Aujourd'hui il est très difficile de distinguer le vrai du faux car la loi ne protège pas l'authenticité du Krav-Maga. C'est pourquoi la FEKM (fédération européenne de krav-Maga) a été créée, et c'est même sa seule raison d'exister. Les gens qui sont enseignants chez nous ont tous passé leur ceinture noire en 5 ans de vrai pratique. Les dargot après la ceinture noire ont toutes été obtenues après un parcours sans compromission. Les plus anciens parmi nos responsables ne sont pas encore arrivées à la 5è darga après parfois 20 ans de pratique.

  • En s'appuyant sur un travail de recherche documenté et en faisant le choix d'un ton claire, vivant et attractif, ce livre se propose d'offrir aux lecteurs une présentation originale de la pratique de l'aïkido, art martial japonais, ainsi que des buts philosophiques qui sont les siens.

  • Les Bunkai présentés ici sont le fruit d'une trentaine d'années de réflexion et de recherche analytique de la part d'un des plus hauts gradés Kyokushin en France.
    Certains pratiquants pensent que les Kata ne servent à rien d'autre qu'à «passer des grades», mais la pratique du Karate Do n'est-elle pas constituée de divers éléments que sont Kihon, Kata (et Bunkai), Kumite, et de tout ce qui fait la différence entre un sport de combat et un Art martial ?
    Âme de l'Art martial, le Kata ne doit en aucun cas être pratiqué comme un combat imaginaire, mais bel et bien comme un combat réel avec des adversaires virtuels, d'où cette notion incontournable des Bunkai pour chaque séquence d'un Kata.

    /> On peut déterminer plusieurs niveaux de lecture et d'analyse dans la démarche de compréhension des Bunkai.
    Kihon Bunkai est le niveau le plus basique puisqu'il s'agit de l'analyse du mouvement de base pour en tirer une efficacité optimale : une technique de blocage sert alors à bloquer, une technique de frappe sert à attaquer. Oyo Bunkai introduit un second niveau d'analyse avec une idée d'adaptation à partir d'une interprétation de la technique qui ne change pas dans ses détails mais qui peut avoir d'autres «faces cachées», une technique d'attaque pouvant servir de blocage et inversement. Renraku Bunkai est l'aboutissement de l'analyse qui part d'un enchaînement technique pour aboutir au combat lui-même. Cela donne une réelle notion d'action en situation réelle avec enchaînement d'attaques, de blocages et de contreattaques.
    À partir de là, le pratiquant pourra évoluer vers le Bunkai Kumite et s'affranchir des contraintes techniques pour appliquer en self-défense libre ce qu'il a appris par l'étude... des Kata

  • Les Bunkai présentés ici sont le fruit d'une trentaine d'années de réflexion et de recherche analytique de la part d'un des plus hauts gradés Kyokushin en France.
    Certains pratiquants pensent que les Kata ne servent à rien d'autre qu'à «passer des grades», mais la pratique du Karate Do n'est-elle pas constituée de divers éléments que sont Kihon, Kata (et Bunkai), Kumite, et de tout ce qui fait la différence entre un sport de combat et un Art martial ?
    Âme de l'Art martial, le Kata ne doit en aucun cas être pratiqué comme un combat imaginaire, mais bel et bien comme un combat réel avec des adversaires virtuels, d'où cette notion incontournable des Bunkai pour chaque séquence d'un Kata.

    /> On peut déterminer plusieurs niveaux de lecture et d'analyse dans la démarche de compréhension des Bunkai.
    Kihon Bunkai est le niveau le plus basique puisqu'il s'agit de l'analyse du mouvement de base pour en tirer une efficacité optimale : une technique de blocage sert alors à bloquer, une technique de frappe sert à attaquer. Oyo Bunkai introduit un second niveau d'analyse avec une idée d'adaptation à partir d'une interprétation de la technique qui ne change pas dans ses détails mais qui peut avoir d'autres «faces cachées», une technique d'attaque pouvant servir de blocage et inversement. Renraku Bunkai est l'aboutissement de l'analyse qui part d'un enchaînement technique pour aboutir au combat lui-même. Cela donne une réelle notion d'action en situation réelle avec enchaînement d'attaques, de blocages et de contreattaques.
    À partir de là, le pratiquant pourra évoluer vers le Bunkai Kumite et s'affranchir

empty