Art Inprogress

  • " Tony Soulié ne peint pas une fleur, mais un fantôme de fleur. Une étoile extravagante, une muleta tentaculaire, un crachat volcanique, une langue de Parsiphaé, un cratère radieux, une escarbille ardente, une tête cornue, une gueule de Vouivre ou de Sphinx, la tête d'Holopherne tranchée par Judith, Celle de Saint Jean-Baptiste brandie par Salomé dansant. Un visage de suaire. Les fantômes sont innombrables ? L'artiste fait revenir. Les oeuvres sont des revenants de nous-mêmes. Un linceul humecté de nos songes. Quel drap de noces exhibe la fleur de sang de la trouvaille ? Il ne s'agit pas de figurer une fleur mais de déployer un potentiel infini de figurabilité. " Patrick Grainville

  • "Paris ferraille tout le temps et partout, lance ses odyssées de carrosseries rutilantes. C'est une bataille sans frein. La guerre automobile s'allume à tous les coins de rue, dans la faucille des virages vertigineux. Car il faut aller vite, oui, arriver au but, à la cible d'amour. Braquer l'amante ou la banque. Chaque immeuble est une volière où les coeurs palpitent. Des milliards de miroirs renvoient l'etreinte des corps nomades. Tout bouge, fulgure, c'est un étrange monstre et une immense osmose de peaux et de couleurs, de moirures brunes et blanches. La ville est la métisse flamboyante, la forge de toutes les beautés pantelantes". Patrick Grainville

empty